Saumur: Domaine Melaric – Puy Notre Dame

Saumur AOC: visite du Domaine Melaric – Mars 2010
Site internet

vignes_saumurArrivée au domaine Mélaric sous le soleil.

Après une visite récente chez Guillaume keller, château de Fosse sèche, me voila de nouveau en visite au sein de l’appellation Saumur chez un couple de jeunes vignerons qui « débute »: le domaine Mélaric. Mélanie et Aymeric sont tous deux ingénieurs agronomes et oeneologues (Montpellier); après avoir officié dans divers domaines de renom (château Guiraud, château Pradeaux, Pierre Gaillard en côte rôtie, Costières de Nîmes, Australie etc.), ils ont pris racine dans le Saumurois en 2006.
Pourquoi ici ?
Et bien la volonté de vinifier du rouge ET du blanc, une appellation de plus en plus qualitative, un terroir très qualitatif de craie… Aymeric est par ailleurs originaire de Doué la fontaine, retour donc aux sources, au Cabernet Franc et au Chenin.
Après avoir conduit des vignes en « fermage » pendant 2 ans (ou plutôt un mix entre un contrat d’achat de raisins et une location de vignes) et mis en place un micro négoce de vin haute couture à la Bourguignonne, les limites sont vite apparues: même si le joyeux couple de vignerons se voyait alors offert des parcelles définies ou ils assuraient le suivi journalier, les opérations manuelles, l’ébourgeonnage, le relevage etc. point d’indépendance totale, pas de possibilité de travailler les sols.
Ils se sont donc installés définitivement à leur compte en 2008 sur le vignoble du Puy Notre Dame (terroir reconnu en Octobre 2009) avec l’acquisition de 4 ha de vignes alors sur un versant argilo-calcaire (+ 1 Ha en production prochainement).

Arrivée au domaine, les chais sont en location dans la cour d’un château… on a vu pire comme lieu de travail.

domaine_melaric_saumur_2

melaric_terroir_billes_de_roche

L’ensemble des vignes est travaillé sans utilisation de désherbants chimiques, insecticides et autres produits phyto: culture biologique de rigueur sur le domaine Melaric!
Volonté de faire du bio, de faire des labours, recherche du côté buvable, d’une grande digestibilité, du côté vivant dans le vin, recherche d’une globalité de l’approche agricole en biodynamie, au delà du terroir, vendanges manuelles en caissettes, pressoir mécanique, aucune extraction, pressurages assez longs, levures indigènes, fermentations très lentes (les fermentations 2008 et 2009 toujours en cours) en pièces Vicard (400 litres) de 4 à 7 vins..
> 1/3 de rouge pour 2/3 de blancs : micro cuvées de rouge avec une production astronomique de 28 hectolitres en 2008 et 45 hectolitres en 2009.
Un seul objectif: garder le fruit et la minéralité.

Aymeric et sa femme dispose donc de 2 parcelles sur Puy Notre Dame:
+ Une parcelle « Billes de roche » composée de vignes de 20 ans, en 3ème année de reconversion bio sur sols argilo calcaires, veine de falin, tuffe entre 30 cm dans le bas et 80 cm dans le haut; chaque partie de la parcelle est vinifiée séparément en fonction de la typicité du sol.
+ Une parcelle « Clos de la cerisaie » (vieilles vignes de 45 ans) avec des argiles plus lourdes, située en bas de parcelle, en bio depuis 10 ans..

aymeric_domaine_melaricAymeric – domaine Melaric – saumur

L’aire d’appellation Puy Notre Dame composée de terroirs plutôt homogènes et crayeux, se veut qualitative avec un cahier des charges au niveau viticole assez contraignant: contrôle par un groupe de vignerons par l’Inao (en Juillet et avant les vendanges), taille, nombre de bourgeons, nombre de grappes par cep, désherbage total interdit etc.

melaric_aymeric_3

clos_cerisaie_melaric

Pour élever ses vins rouges et blancs, Aymeric vient d’acquérir une ancienne champignonnière… Visite et dépaysement garanti: Comment fait on pousser des champignons de Paris ? Et bien, et je ne le savais pas, sur du fumier de cheval aseptisé par pasteurisation (avec de l’eau chaude à 60° pendant plusieurs jours d’après ce que j’ai compris). Ce fumier est ensuite inoculé avec des spores de champignons de Paris et hop, ca pousse… Les murs sont tout bleu a cause du cuivre qui est badigeonné pour lutter contre les champignons sur les murs.
Pas de lumière encore, tout la visite se déroule à la lampe torche car rien n’est encore aménagé… ambiance assez étrange , sympathique et ludique pour tout dire. Sont stockés actuellement dans cette cave ses blancs 2008; le lieu est secret, je ne donnerai pas l’adresse 🙂
Un cheval attend sagement dans le champ d’à côté, il servira peut être bientôt pour les labours à cheval… affaire à suivre.

elevage_vins_melaric

Retour au chai pour une dégustation des vins du domaine:

melaric_billes_de_roche_2008

Billes de roche blanc 2006: épuisé
2000 bouteilles, 15hectos – 14°
Nez très agréable sur le citron, la pomme granny-smith, le coing, notes mentholées; bouche minérale, vin épuré, notes de Chenin évolué sur la cire d’abeille, impression de résiduel, notes de citron.

Billes de roche blanc 2007: épuisé
6000 bouteilles – 13.3°. Notes de coing (+++), malo très discrète, passe presque inaperçu, vin beaucoup moins tendu, plus délicat, plus précis, plus fin, notes d’agrumes et notes de craie (++++).

Billes de roche blanc 2008: 13.50€
14° – 3.2 de ph – 15 de so2 libre
Nez plus confit, poire, coing; grande fraicheur, plus tendu, plus crayeux, sucres résiduels (à l’attaque – 6gr pour info), équilibre superbe, puissance, densité, c’est très digeste.
« beau millésime de garde, c’est encore un bébé »
Superbe, une caisse mon Gégé ste plait !

Accord met/vin: gouté fin Avril sur un assortiment de sushis et de sashimis, l’accord est génial et je pèse mes mots car des sushis j’en mange un certain nombre par an; certainement, un des plus beaux accords jusqu’à présent.
Accord met/vin conseillé: foie gras poêlé

chais_saumur_melaric

Clos de la cerisaie 2008: sur fut
En cours d’élevage, réduit, notes de noisette, agrumes, puissance et race supérieure à billes de roches, à revoir après la mise en bouteille mais cela s’annonce grand.

Tandem 2006 Saumur Champigny (rouge): 7.50€
Elevé en cuve béton, marqué par le millésime assez chaud, ramassé assez mûr, nez peu ligérien, épicé (poivre) stylé rhodanien, attaque en douceur, sensation poudreuse, structure présente, tanins fins et fermes, notes de fleurs bleues, de fruits rouges, de grenadine en finale… Atypique 🙂
1er millésime vinifié en rouge, « une cuvée d’essai »; tout passe en fut maintenant donc si vous en voulez, pressez vous car le style va radicalement changé normalement. Correct

Billes de roche 2006 Saumur (rouge): 12€
Elevage un poil marqué encore au nez, notes de fruits noirs, plus typé Loire, vin plus droit que tandem, tanins fins et très crayeux, plus de structure, gros milieu de bouche, plus fin, légère astringence en finale, à attendre ! Bien

Clos de la cerisaie 2008 Saumur (rouge): 14€
Changement de style sur 2008 : « juste un Travail par infusion pour la finesse des tanins »
Nez élégant, beaucoup plus sur le fruit, élevage très discret par rapport à 2006; belle structure, très élégant, floral, tanins crayeux, grande harmonie, vin digeste. Beau millésime de Loire à encaver. Bien +

Globules roses – pétillant rosé: 10.50€
globules_roses_melaricCabernet récolté tôt, pressurage direct, fermenté en cuves puis mise en bouteilles (la fermentation se finissant dans la bouteille).
Pétillant rafraichissant sur le fruit, la fraise et la framboise, bulles très fines, digeste, acidulé, ca se boit tout seul, sans une once d’effort… sympathique pour un après midi au bord de la piscine ! Bien


terroir_saumur_melaricBallade au milieu des vignes – Puy notre Dame – Saumur

Merci Aymeric pour ton accueil et les longues explications sur le pourquoi du comment; je ne saurais que vous inciter à venir rencontrer ce couple qui porte haut et fier les couleurs du Saumurois… Et puis franchement, les vins sont simplement excellents (avec un petit coup de cœur pour le Billes de roche 2008) et représentent, à mon avis, une vraie bonne affaire. En plus, je l’ai déjà écrit plus haut, mais je suis un grand amateur de cuisine nippone et ce Billes de roche est l’accord idéal avec du thon cru… J’ai cherché pendant longtemps un vin qui se marierait à merveille avec des sushis, c’est chose faite !

Schuss

Publicités