LES NOELS DE MONTBENAULT 2010 – VIN DE FRANCE par RICHARD LEROY

Richard Leroy: Les Noels de Montbenault 2010

Richard Leroy, star de la BD depuis sa collaboration avec E Davodeau, « cultive » amoureusement un peu moins de 3 hectares de Chenin dans l’Anjou. A l’origine, ses vins étaient classés en AOC Anjou mais comme grand nombre de vignerons talentueux il a préféré depuis quitté une appellation qu’il juge (à juste titre ?) galvaudée. Vous trouverez donc aujourd’hui ces vins en appellation « Vin de France », enfin si vous réussissez à trouver une bouteille…

ignorants-davodeau

leroy-noels-de-montbenault-2010

> Robé blé mur, nez sur le camphre, les fruits du verger, pomme et poire, notes d’herbes sèches, de pharmacie, un rien de notes oxydatives et un brin de volatile; rien qu’au nez, on est tout de suite plongé dans le Chenin angevin tendance « Nature »… Attaque franche, vin construit autour de l’acidité, tension exacerbée, beaucoup de minéralité et un gros volume; finale salivante sur le citron vert, longue rétro sur les agrumes, ah bondiou que c’est bon !
Voila un grand vin de Loire, mais je n’apprend rien à personne, qui ravira les palais exigeants et pointus habitués à boire des Coulée de Serrant, des Julien de JF Ganevat ou un Trousseau de chez Stéphane Tissot, enfin je me comprend…
C’est un style affirmé, qu’on aime ou que l’on déteste… Un des dégustateurs présents, pourtant très aguerri, a été rebuté par la volatile au point de passer à côté de la bouteille; pour ma part, je crois que cette volatile fait partie intégrante de ce vin et pis je suis bien content… Ca fera plus de bouteilles dispo !
Grande bouteille à oublier en cave !

Publicités