Nantes Privilège fête les grands Muscadet au Vertigo – Nantes

Nantes Privilège fête les grands Muscadet au Vertigo – Nantes

nantes-privilege

Je vous avais déjà parlé de cette belle revue annuelle dont le chef d’orchestre est Hervé Louboutin. Sous l’impulsion donc de Hervé Louboutin et celle de Michèle et Philippe Vételé (Anne de Bretagne à la Plaine sur Mer – 2*), les Muscadet et leurs vignerons sont mis à l’honneur en pleine page entre des pubs Cartier, de la maroquinerie de luxe, les personnalités du Gota Nantais et les restaurateurs emblématiques des Pays de la Loire. On aime.

C’est un privilège… d’aimer nantes !
Nantes mérite bien un magazine qui parle d’elle autrement. Non pas au quotidien, dans la pression des heures et des jours, mais une fois dans l’année, à la saison des fêtes, quand l’ancienne cité des ducs de Bretagne se pare de ses habits de lumière. Et avec elle, tout le commerce nantais, désireux de se présenter sous son meilleur jour ! Car la capitale du Grand Ouest, selon la formule inspirée de Julien Gracq, qui fut l’élève de l’un de ses lycées, possède une forme particulière, physique et morale, qui lui donne une âme. Si attachante. Ligérienne et atlantique, la ville-port se transforme avec les ans en cherchant à se faire une place parmi les grandes métropoles européennes qui comptent dans le monde.
Bordeaux, sa lointaine voisine, s’y essaie avec succès. Et Nantes qui ne manque pas d’atouts entend bien les magnifier également. A commencer par une certaine « qualité de vie », à deux heures de TGV de Paris, qui lui procure une aura singulière… Puisque c’est un privilège, selon nous, d’aimer Nantes, ne boudons pas notre plaisir.
Ce magazine porte des témoignages concrets de cet engouement. Avec des visages et des sujets qui sont autant de preuves de notre irréductible attachement. A sa mémoire, comme à son présent et à son devenir. Parler d’une ville, c’est faire des choix: alchimie particulière de bonheurs partagés et d’idées forcément nouvelles. Bon Noël et belle année !
Hervé Louboutin.
 »

Après une inauguration en fanfare à la Cigale l’année dernière, la fête se tenait cette année dans le nouveau et unique skybar « vertigo » situé sur l’île de Nantes mais je vais revenir de suite sur cet endroit hors normes.
Etaient donc présent Damien Rineau (Domaine éponyme), Frédéric et Michel du Domaine Brégeon, Rémy pour le Domaine de la Pépière, Stéphane pour le Domaine des frères Perraud à Clisson, Jérome  du Domaine de Bellevue, Guy et votre serviteur pour le Domaine de l’Ecu. Une belle brochette de vignerons réunis autour du couple Vetellé pour faire déguster et célébrer les grands Muscadet. Ambiance conviviale et chaleureuse, le vin a coulé à flots avec à la clé, je pense, une vraie découverte pour nombre des convives présents ce soir là.

[nggallery id=24]
crédits photos: Pascal Kyriazis

Capture d’écran 2011-12-07 à 18.04.41.pngLe Vertigo… Que dire à part qu’aucun autre établissement de ce type existe à Nantes. Ambiance lounge, matériaux de qualité, ascenseur privé avec un planton souriant mais taillé comme Schwarzenger, 2 salles distinctes, bar, lumière tamisée, DJ, grande baies vitrées et une position dominante sur Nantes, 2 terrasses pour flâner aux beaux jours ou pour prendre un brunch le dimanche matin, restaurant proposant des encas en journée et des plats le soir (comptez 35/40€ pour diner par personne) autour d’une carte de vins sympathique: chateau Simone 2009 (à boire dans 10 ans…), la classique maison Guigal avec plusieurs références, Roderer, de beaux Saint Joseph de chez Courbis me semble t’il, Pibarnon en Bandol; bref, ultra méga classique (en tout cas pour notre tablée de vignerons, de chef étoilé et de sommelier) mais sans faute de gout. Bon, pas de beau Muscadet à l’heure actuelle sur la carte des vins mais cela viendra, enfin je l’espère pour un lieu qui se veut emblématique de Nantes…

vertigo-muscadetLa vieille garde du Muscadet autour de Michèle Vételé: Guy Bossard et Michel Brégeon

Au verre et au bar, vous pourrez déguster de grandes référence de Bordeaux avec au choix Léoville Las cases ou Ducru Beaucaillou par exemple; service impeccable, vestiaire, serveuses prévenantes et charmantes… On est clairement dans le haut de gamme mais à des tarifs raisonnables. Vous n’oublierez pas bien sûr de visiter les toilettes qui à elles seules valent le détour: portes automatiques, mur d’eau sur 4 mètres, phalenopsis, résolument une ambiance d’hôtel 5*. A noter pour les accrocs au tabac que vous disposez d’un fumoir à l’étage, vue sur Nantes et canapés club, Tv.. euh.. on a vu pire.

vertigo nantes

[nggallery id=23]

Souhaitons que ce lieu trouve son public à Nantes et un grand merci à Ange pour son accueil sympathique et sans prise de tête .
anne-vertigo

Ange – Vertigo – Novembre 2011

Rendez-vous rue de La Noue Bras de Fer (près des Machines de l’Ile).

Publicités