Dessert autour de la mangue et Sauternes made in Dubourdieu

Dessert autour de la mangue et Sauternes made in Dubourdieu

P1150688

J’avais du monde samedi soir à la maison et ce dessert est né d’un article d’Eric intitulé « coussin moelleux à la noix de coco, coulis de mangue ». Je lui pique des fois des idées recette, car il a souvent de bonnes idées, et je les adapte. Et oui, j’ai souvent du mal à refaire tel quelle une recette, aussi bonne soit elle. Bref, la base de ce dessert ets le blanc d’oeuf. S recette ici, je vous explique maintenant les modifications apportées (de gré et de force).

P1150682P1150685P1150686

4 blancs d’oeuf et 120 grammes de sucre (pour 6 personnes) montés en meringue française au batteur auxquels est adjoint 2 cac de zest de citron vert et 1 cac de zest de yuzu car je n’avais pas de combava à disposition. La préparation est mise dans des moules chemisés (avec du scellofrais résistant à la chaleur) et cuite à la vapeur pendant 11 minutes. Pour être clair, mes coussinets étaient drôlement moins beau que ceux d’Eric. Je me suis donc résolu à les couper en morceaux après 30 minutes de repos et à les enrobés de noix de coco. Visuellement, on dirait des chamallow du coup mais la texture aérienne reste la même.
Les 3/4 d’une mangue bien mûre sont passés au blender avec 10 cl de jus de mandarine. Le 1/4 restant est débité en brunoise pour apporter un peu de mâche au plat. Une bonne boule de glace à la vanille pour compléter et vous obtenez un dessert frais et absolument succulent, on en redemande…. Pour marier ce dessert, j’avais compter tout d’abord mettre une cuvée Madame de Tirecul la Gravière mais j’ai été infoutu de remettre la main sur mes bouteilles. Du coup, je me suis rabattu sur un Sauternes 2005 Doisy Daene et je en l’ai pas regretté…

doisy_daene_barsac

>> Robe jaune paille, très claire pour tout dire pour un Sauternes. Nez gracieux, empreint de notes de fruits blancs, de poire, de fruits exotiques, de vanille de madagascar, de mangue. Le toucher de bouche est superbe, le vin se fait doucereux et fait montre d’un équilibre parfait, notes rôties, grosse matière contrebalancée par une élégance rare, c’est juste divin. Grande persistance sur des notes amères et des notes de citron vert. A boire pas trop frais.
Un vin qui en a sous la pédale et qui saura attendre longuement dans votre cave. Perso, c’est la quatrième bouteille d’une caisse de 6… J’avais déjà commenté cette bouteille il y a quelques temps mais là il va falloir arrêter les dégâts avant que je ne sois à sec. Vin très jeune qui se bonifie au fil des dégustations; à attendre si on peut…
Grand vin et un accord d’anthologie sur ce dessert !



Publicités