Muscadet 1967 Marcel Martin: un packaging pour le moins déroutant

Muscadet 1967 Marcel Martin

muscadet

En déménageant ma grand-mère, j’ai retrouvé au fond de la cave, sur une étagère poussiéreuse et en position verticale, cette bouteille pour le moins étrange en forme de poisson. Le corps de la bouteille est tout bonnement superbe avec ses belles écailles de verre. Comme vous le découvrez sur la photo, le haut de la bouteille est chapeautée par un superbe plastique beige en forme de tête de poisson du plus bel effet.
Je dois avouer que je n’avais jamais rencontré un tel packaging… Détonnant, décalé, absurde, innovant ou dans l’air du temps pour son époque ? Je reste dubitatif devant une telle oeuvre d’art et devant tant de ressources insoupçonnées du cerveau humain.
Cerise sur le gâteau, cette bouteille s’adapte parfaitement à la forme de la main telle la canne à pêche dans la main du fier pêcheur…
Une fois le bouchon ôté et le capuchon « tête de poisson » remis en place, vous avez la merveilleuse surprise de constater, éberlué et sans voix, que la tête de poisson sert aussi de bec verseur.. ô émerveillement, le divin nectar de Mouzillon coule alors au travers de la gueule du poisson pour atterrir délicatement dans votre verre…
Quelle ingéniosité et quelle originalité que cette bouteille digne de rentrer au panthéon des bouteilles improbables.

Bon, le bouchon était mort et la position verticale (probable) depuis 1968 a rendu le vin simplement impropre à la consommation.
Peu importe, ce packaging est un véritable cas d’école de ce qu’il faut faire, ou ne pas faire, pour se démarquer de la concurrence ou paraitre ridicule, au choix…

P1140327-1

P1140331-1

Publicités