Gambas sauvages en habit de coco, salade de mangue épicée

Gambas sauvages en habit de coco, salade de mangue épicée & Côteaux de l’Aubance Grande Sélection 2009 du domaine Richou

gambas_sauvages_mangue_epices
Voici une recette simple et efficace qui vous prendra une grosse demi heure de préparation pour 4 personnes.

Gambas panées:
+ 20 belles gambas sauvages crues; au rayon congelé, pas trop le choix de toute façon… Privilégiez à minima les gambas bio de Madagascar (6/7€ les 10) et évitez les gambas « de base » ( 4€ les 10) sans aucune saveur et de calibre bien moindres (sans parler de ce que ces bestioles ont ingurgiter pour croitre le plus rapidement possible). Donc, mes gambas sauvages ont été pêchées du côté de Madagascar et étaient vraiment délicieuses et de beau  calibre; elles sont évidemment bio… comptez autour d’1 euro la pièce mais franchement, ca vaut vraiment le coup gustativement.
+ 3 cas de chapelure
+ 50 gr de coco râpée
+ 2 œufs
+ 3 cas de farine

huile_sesamebrunoise_manguegambas_panees

Salade de mangue:
+ 2 belles mangues
+ 2 yaourts grecs
+ 1 oignon nouveau
+ 2 pincées de piment langue d’oiseau (pili-pili). Dose à votre convenance…
+ 5 brins de coriandre ciselée
+ 2 cas de citron vert
+ 1 cas de cassonade
+ 1 petite cas d’huile de sésame

1- Préparez la panure: mélangez la coco et la chapelure; à défaut de chapelure, j’ai pour ma part utilisé 4 biscottes au céréales réduits en miettes fines.

2- Coupez la mangue en brunoise; ajoutez le yaourt, la coriandre ciselée, le piment, le jus de citron vert, l’huile de sésame et  la tige d’un oignon nouveau ciselée. Mélangez. Réservez au frais.

3- Décortiquez vos gambas en laissant la queue, ôtez le boyau et panez: trempez dans l’œuf puis dans la farine puis de nouveau dans l’œuf et enfin dans votre mélange de chapelure, réservez.

4- Huile de friture à 180°: plongez les queues de gambas pendant 4 à 5 minutes; surveillez; quand c’est doré, sortez les gambas et absorbez le trop plein de gras avec un papier absorbant.

Ne reste plus qu’à monter le plat et à déguster.

Le plat est succulent et fonctionne sur le froid/chaud, le fondant de la mangue, le craquant de la panure et la texture dense et onctueuse des gambas, le mélange d’épices, l’accord sésame/coco.
La régalade qu’on vous dit !
L’accord met-vin doit se faire sur un liquoreux pourvu d’une belle acidité; un Jurançon fera très bien l’affaire mais j’avais opté ce dimanche pour un liquoreux de Loire: un Côteaux de l’Aubance Grande Sélection 2009 du domaine Richou (14€). Superbe accord met-vin avec ce plat.

grande_selection_aubance_richou

coteaux_aubance_richouRobe or soutenue. Nez expressif, harmonieux, mêlant notes de fruits du verger très mûrs, notes d’ananas, notes pâtissières (amande ?) et notes de miel. Attaque suave, grand équilibre entre sucres (entre 80 et 85gr) et une acidité marquée qui donne une belle tension au vin, bouche tapissante mais absolument pas pataude, délicatesse et finesse sont au rendez-vous. Amertume en milieu de bouche jusqu’en finale; un vin d’une douceur exquise qui fait honneur à l’Aubance.
Grand liquoreux très digeste qui devra patienter de longues années en cave car ce n’est encore qu’un gros bébé.
Rapport qualité/prix démoniaque.
Très bien+

Publicités