Unreal célèbre les mineurs chiliens

Unreal célèbre les mineurs chiliens: Chilean Wines
Site internet

packaging_vins_unreal

Unreal.
C’est quoi donc ? un jeu vidéo non ?
unreal-tournament-2004Je me souviens avoir passé pas mal de temps à canarder des copains dans le monde virtuel d’Unreal il y a quelques années… Tu sautes, tu cours, tu tires à tout va, tu te défoules et tu rentres chez toi les yeux explosés par 5 ou 6 heures de parties intenses en Lan…
En fait, Unreal est aussi une agence de communication londonienne qui a décidé de fêter le retour à la lumière des 33 mineurs chiliens enterrés pendant plus de 69 jours en créant un packaging spécifique de bouteilles de vin chiliens, histoire de faire parler d’elle.
33 mineurs, 33 bouteilles à priori uniques et « customisées » au nom de chaque mineur. Chaque bouteille porte donc un numéro allant de 1 à 33 attribuée en se basant sur l’ordre de leur retour à la surface de chacun des mineurs chiliens; le tout est accompagné d’un bref portrait du dit mineur sur la contre-étiquette…

Voila le pitch:

« To celebrate the rescue of the 33 Chilean Miners during the autumn of 2010, Unreal have created a limited edition of 33 bottles of Chilean Wine. Each bottle is named after one of the rescued miners and numbered in order of their resurfacing. Each bottle comes in a tube representing the Fénix 2 rescue capsule, and is buried beneath a layer of rocks. As recipients dig out their wine, they reveal a replica of the message sent up to rescuers which exclaimed « Estamos bien en el refugio los 33 », meaning « We are okay in the refuge, the 33 of us« .

Design ultra classieux, limite élitiste et luxueux quand je vois le sujet abordé; est ce le but recherché ? Faire de ces bouteilles des objets d’exception ? Quel rapport entre le monde du luxe clairement affiché  et une mine du fin fond du Chili qui embaume la sueur et les effluves de dynamite ? La crasse, le dur labeur, la chaleur écrasante, des salaires de misère pour un travail à haut risque… Était-ce la volonté  des designers de prendre le contre pied de ce monde de mineurs chiliens au travers de ce packaging très haut de gamme ?
A moins que le noir n’est été choisi pour symboliser les 60 jours passés au fond de la mine dans une quasi obscurité, non ?
En tout cas, le packaging est on ne peut plus sobre, très tendance avec une gamme de couleur du gris clair au noir: collerette noire, bouteille noire, opaque, très allongée, typo épurée, on peut dire que cela a une sacrée gueule quand même. C’est juste très beau et bien réalisé. Pas très sûr pour autant que cela soit du meilleur gout mais l’agence prouve ici qu’elle a intégré l’importance du packaging dans le monde du vin. Cette bouteille ne démériterait pas sur le linéaire d’un caviste et pourrait, sans grande modifications, représenté un grand domaine du nouveau monde. Je verrais bien une belle Syrah d’Australie ou un grand Cabernet Sauvignon de la Napa Valley, non ?
Bravo pour l’exercice de style en tout cas.

chilean_wines_unreal
unreal_cilean_wines

Publicités