Châteauneuf du Pape: la dégustation

Châteauneuf du Pape: la dégustation

Nous avions la charge ce soir là, avec Christophe, d’organiser et d’animer la soirée Châteauneuf du pape de l’association Vertivin. Budget serré mais conséquent, nous avions choisi de mettre de mettre en avant des domaines emblématiques de l’appellation dans la grande majorité orientée vinification moderne. C’est un choix mais il fallait bien en faire compte tenu de la diversité de ce que l’on peut trouver en Châteauneuf du pape.

chateauneuf_du_pape

Un peu d’histoire…

C’est Jean XXII (Jacques Dueze) qui commence à appeler le vin Châteauneuf du Pape en s’installant en Avignon avec ses cohortes de Vignerons de Cahors qui vont reprendre un vignoble déjà existant en partie (planté par les Templiers ). le vignoble s’agrandit donc sous Jean XXII – son successeur – et devient le noyau des possessions viticoles de la papauté à Châteauneuf. En 1923 les châteauneuvois demandent l’aide du baron Le Roy de Boiseaumarie qui crée le syndicat des vignerons de Châteauneuf et pose les bases de l’appellation. En 1929 le procès en délimitation est gagné et l’appellation est légitimée en 1936 par l’INAO avec la première vague d’AOC.
Les vins de Châteauneuf-du-Pape ont une réputation ancienne et établie, critiquée toutefois en France par les dégustateurs qui les ont longtemps jugés trop rustiques, massifs, trop « vins de bucherons ».
Le mode de vinification en vieux foudres n’y est pas étranger. En effet, pendant des décennies, les cuves étaient fermées hermétiquement avec du plâtre après la vendange, et parfois jusqu’en Décembre suivant la récolte, en attendant que l’unique pressoir collectif soit disponible… Pas facile dans ces conditions de maitriser ses vinifications et donc la qualité générale du vin.
Il faut attendre le millésime 1990 et les notes de Robert Parker pour redorer le blason de l’appellation qui acquière alors une renommée internationale… La vinification moderne fait son apparition, les vins gagnent en qualité, le prix de l’hectare s’envole, les prix de bouteille aussi…

————————————————————————————————-

le vignoble et la symphonie des 13 cépages.

Il est constitué de 3200 hectares de vignes répartis autour de la ville de Châteauneuf du Pape: Courthézon, Orange, Bédarrides et Sorgues sont aussi autorisées à produire ce cru de la vallée du Rhône méridionale.
Il existe autant de styles de Châteauneuf du Pape que de styles de Bordeaux. Chaque vigneron peut, a son gré, produire des vins en appelation Châteauneuf du Pape à partir des 13 cépages autorisés:
Grenache, Cinsault, Syrah, Bourboulenc, Mourvèdre, Muscardin, Counoise, Clairette, Roussanne, Picpoul, Picardan, Vaccarèse et Terret noir.
Si la majorité des vignerons n’utilisent que 5 ou 6 cépages dans leurs cuvées, pratiquement tous ont une parcelle où les raisins sont plantés en « foule » (différents cépages plantés dans une même parcelle). Notons toutefois que les grandes cuvées de Châteauneuf du Pape sont élaborées à partir de 100% du cépage roi de la région: le Grenache.

maison_des_vins_chateauneuf_du_papeLa maison des vins à Châteauneuf du Pape

La gamme de prix est étendue mais ne comptez pas boire un Châteauneuf du Pape avec un budget avoisinant 10€; hors offres spécifiques, et notamment pour les foires aux vins, c’est juste introuvable. Je pense toutefois  à la cuvée  « la Petite Biscarelle » 2009 vendue cette année à 11.80€ pendant la foire aux vins Leclerc qui était vraiment une bonne affaire. Un Châteauneuf sur le fruit, croquant, à boire dés maintenant et produit par Vincent Durieu. (qui produit aussi la cuvée Jas de Bressy blanc en dégustation ce soir). J’ai bu à plusieurs reprises ce vin, pour tout dire l’ensemble des bouteilles que j’avais acheté et je regrette juste de ne pas en avoir pris plus… Bref, ceci reste néanmoins une exception.
A partir de 15€ , vous pourrez trouver des cuvées de base mais comptez jusqu’à 240€ pour, par exemple, pour la cuvée « Hommage à Jacques Perrin ».
Un Châteauneuf du Pape  de très bonne facture se trouvera couramment autour de 30 à 50€. Voila, vous savez à quoi à combien vous en tenir. Direction la maison des vins à Châteauneuf du Pape ou la quasi totalité des domaines est à la vente (hormis Rayas of course…)

+ Millésimes de Châteauneuf du Pape à acheter en priorité:
1998, 2001, 2005 et 2007.

————————————————————————————————-

Les différents terroirs de Châteauneuf du Pape:

– Des sols de galets roulés pour la grande majorité de l’AOC, déposés lors des glaciations quaternaires (en provenance directe des Alpes)
– D’anciennes terrasses alluviales
– Et de vastes plateaux entaillés donnant naissance à un relief aux courbes douces.
Les secteurs les plus connus de l’AOC sont, entre autres, Mont Redon, La Crau, La Solitude et Coudoulet.
– Un terroir à part, situé au centre de ce grand vignoble se détache une butte de sable: c’est le secteur du grand Rayas (et de la cuvée Pure du domaine de la Barroche). A proximité, on retrouve des terroirs de safres (sédiment de grès, de sable et de marnes du Miocène).
Si vous leur demander (à part à Rayas :-)), tous les vignerons vous raconteront cette fabuleuse histoire des terroirs de galets roulés qui emmagasinent la chaleur le jour et restituent cette même chaleur la nuit à la vigne, permettant ainsi une maturité optimale des raisins… Bien foutue la nature quand même.

galets_roules_chateauneuuf_du_pape

Galets roulés: photo prise au Domaine du Caillou

————————————————————————————————-

Accords mets / vin de Châteauneuf du Pape.

Les vins rouges, avec leur robe intense, présentent souvent à l’agitation un nez de fruits rouges et d’épices qui évolue avec l’âge vers des arômes d’anis, de réglisse et de cuir. En bouche, ces vins possèdent une très longue persistance aromatique.

+ Les Châteauneuf du Pape Rouges en pleine force de l’âge:
– Accord idéal sur les venaisons: civet de sanglier, de lièvre ou de chevreuil.
– Des pigeonneaux ou perdreaux rôti à l’ail confit, au lard.
– Une viande épaisse type côte de bœuf ou entrecôte (très bien avec des Châteauneuf jeunes)
– La cuisine orientale épicée est aussi un bon compagnon de table : couscous et tajines d’agneau (évitez les tajines aux agrumes)
– Les plats en sauce type bœuf bourguignon.
– Les fromages de bourgogne affinés. (+++)
– Les magrets de canard aux figues.
Tournedos aux raisins
Bref, beaucoup d’associations met / vin possibles mais retenez que les Châteauneuf du Pape rouges se marient très bien avec la cuisine sucrée / salée.

+ Les Châteauneuf du Pape Blancs:

Ils ont une garde moins importante que les rouges et sont souvent bus entre 4/5 ans et 10 ans. La dernière expérience récente sur un Clos des Papes 1995 blanc a été plutôt décevante avec un vin à la grande limite de l’oxydation…
Ces vins accompagnent à merveille les poissons de rivière, les viandes blanches et la charcuterie de montagne. J’ai par ailleurs gouté le Jas de Bressy 2006 sur un sumon fumé à Noel et le l’accord met / vin était tout à fait remarquable; il est bon de le noter car le saumon fumé est extrêmement difficile à marier (hors Champagne et Vodka)
Ils accompagneront aussi les fromages les plus corsés à pâte cuite (vieux comté) ou persillée et seront parfaits sur un fromage de chèvre mi-sec (accord qui a ma préférence). Ouvrez une bouteille à l’apéro, c’est pas mal non plus …

degustation_chateauneuf_du_pape

La dégustation de ce soir a porté sur les vins suivants:
+ Domaine de la Mordorée Reine des bois 2007 : 47€
+ Domaine Clos du Caillou, Quartz 2005: 36.5€
+ Domaine de la Barroche, cuvée Signature 2006: 28€
+ Domaine de Beaurenard, Boisrenard 2006: 39€
+ Domaine Jas de Bressy 2006: 22€
+ Domaine Les Cailloux – Brunel 2005: 20€
+ Domaine Clos des Papes 2004 : 59€
+ Domaine de la Janasse Vieilles vignes 2006 : 26€
+ Domaine Tardieu Laurent 2007: 18€

————————————————————————————————-

N°1 – Châteauneuf du Pape – Domaine Jas de Bressy 2006 – 22€
50% Grenache, 50% Roussanne
Site internet

– Age moyen du vignoble sur 1 ha : 60 ans
– Production parfaitement confidentielle autour de 1 600 bouteilles par an.
– Terroir de galets roulés en surface et d’argile rouge en sous-sol.
– Vinification et élevage: Pas de macération, pressée directe des baies de raisin, vinification en barriques, 9 mois d’élevage sur lies fines en barriques de 2 et 3 ans avec bâtonnage
Les notes: 15.5/20 Bettane et Desseauve – Apogée 2010/2013

jas_bressy_chateauneuf_du_pape

>> Nez expressif sur les fruits jaunes, nectarine, notes de fleurs blanches, notes d’acacia, notes d’encaustique et notes d’élevage intégrées. Bouche tapissante, très grasse mais pas dénuée de fraicheur avec des notes finement citronnées sur la finale. Ce vin n’est évidemment pas dut tout en tension, c’est rond mais c’est plutôt très bon et bien équilibré. Certains à ma table ont trouvé ce vin légèrement oxydatif avec une finale un poil chaude… Le résultat de l’assemblage Roussanne / Grenache ?
On aime !
carafage: 1 heure

————————————————————————————————-

N°2 –Châteauneuf du Pape Domaine Tardieu Laurent 2007 – 18€
Site internet

tardieu_laurent_lourmarin_2Le chai ultra design…

A la demande de ses partenaires de la Grande Distribution, la maison Tardieu Laurent élabore chaque année des « cuvées à façon  » pour leurs foires aux vins. Ces cuvées répondent strictement au desiderata de chaque enseigne , ce sont elles qui définissent avec Michel Tardieu le style qualitatif et gustatif de chaque cuvée.
Ces vins de Vieilles Vignes respectent toutefois la philosophie de la Maison Tardieu-Laurent : Ils sont issus des mêmes Domaines de référence qui sont la source de « Tardieu-Laurent ». Ils bénéficient, pour les réseaux qui le désirent , d’un élevage intégral en fûts. Pour faire simple, c’est généralement très qualitatif même si cela l’est moins que les cuvées « Maison ». Sachez aussi qu’un Châteauneuf « Maison » cuvée spéciale se vend autour de 42€ départ cave et non 18€.
Visite détaillée de la gamme et du domaine à Lourmarin ici.

>> Nez gourmand sur un registre de fruits noirs, cerise, mûre, pruneau, notes prégnantes de grenadine, notes épicées, notes de tabac. beau jus en bouche, vin massif mais très digeste, relativement facile d’accès sur les fruits noirs bien mûrs, finale sur le chocolat un peu chaude. Longueur correcte.
A revoir
carafage: 2 heures
Pour avoir gouter ce vin à plusieurs reprises, je reste persuadé que tout n’est pas encore en place et que cette bouteille reste un très bon rapport qualité / prix à 18€… Il faut juste l’attendre.

chateauneuf_pape_2007_tardieu

————————————————————————————————-

N°3 –Châteauneuf du Pape – Domaine de la Janasse Vieilles vignes 2006 – 26€
Site internet
Domaine réputé de l’appellation, ce domaine produit des cuvées qui sont très recherchées par les amateurs de Châteauneuf. Cette cuvée  « vieilles vignes » est issue de quatre parcelles situées sur des terroirs différents qui se complètent dans l’assemblage:
– Un terroir « sudiste » composé de galets roulés qui apporte gras et puissance.
– Un terroir situé sur le même lieu que la cuvée Chaupin pour la fraîcheur et l’acidité ; un terroir d’argiles rouges recouvertes de galets roulés mais très tardif car situé au nord de l’appellation, qui amène de la structure et du corps.
– Un coteau sablo-calcaire qui donne la finesse.
– Cépages: 85% Grenache, 10% Syrah, 3% Mourvèdre, 2% divers
– Age des vignes: 60 à 100 ans
– Élevage: 25 % barriques (40 % neuves), 75 % foudre.
– Apogée 2012/2037

Les notes:
Stephan Tanzer’s International Wine Cellar : 93-96/100
Les meilleurs vins de France 2009 : 18/20
Robert Parker’s Wine Advocate : 96/100
Bettane & Desseauve 2009 : 18/20
Wine Spectator : 94/100

domaine_janasse

>>Le nez est mûr, presque confit, cerise noire, mûre et fraise des bois, notes d’herbes médicinales, d’anis, de camphre, ambiance arrière boutique d’herboristerie. Bouche onctueuse, ample, tanins soyeux, vin sans aspérités plutôt sur la finesse. N’es reste pas moins une puissance contenue sur un registre de fruits noirs, longue finale très puissante sur le chocolat (+++).
Une matière dense, un vin qui allie puissance et finesse, à attendre.
Très Bien
carafage: 3 heures

Robert Parker’s Wine Advocate :
« The Chaupin is slightly eclipsed by the profound quality of the 2006 Chateauneuf du Pape Vieilles Vignes. Inky/blue/purple, with massive aromatics, an unctuous texture, and superb length on the palate, it is enormously endowed for a 2006. Very pure for a 2006, with sweet tannins as well as amazing length, it will benefit from several years of cellaring, and drink well for 20-25 years. »

————————————————————————————————-

N°4 –Châteauneuf du Pape – Domaine de la Barroche – Cuvée Signature 2006 – 28€
Site internet
Le domaine produit des vins d’une pureté exemplaire, élancés, aériens, dotés d’un fruit éclatant guidé par une intense minéralité. On pourrait le qualifier de « Rayas sur galets roulés ». J’aime bien les vins de Julien, j’aime bien son état d’esprit, j’aime bien aussi sa cuvée Pure.
la production du domaine se situe autour de 60.000 bouteilles/an. Aujourd’hui était à la dégustation la cuvée Signature qui est, je n’aime pas bien dire cela à 28€, « l’entrée de gamme » du domaine. Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, « entrée de gamme » ne signifie pas cuvée bâclée, pitoyable, résidu de cuves et autres foutaises du genre; cela veut juste dire que vous avez aussi la possibilité d’acquérir la cuvée Fiancée et la cuvée Pure à un prix supérieur…

signature_domaine_barroche_chateauneufTout est dit…

>> Nez très gourmand invitant à porter son verre aux lèvres; notes de cerise noire, de cassis, notes de fraise écrasée, notes de parfumerie. Attaque tout en douceur, matière souple, tanins ronds et délicats; la bouche est ample et doté d’une belle minéralité. Finale épicée et chocolatée, c’est juste friand, très bon.
A attendre encore un peu.
carafage: 3 heures

Robert Parker’s Wine Advocate :
« The 2006 Chateauneuf du Pape Signature is the lightest of the four 2006 cuvees. It exhibits a dark ruby color, rich black cherry and black currant fruit, loads of fruit in the mid-palate, a medium-bodied, elegant mouthfeel, and light tannins. Drink it over the next 6-7 years. »

Stephen Tanzer’s International Wine Cellar :
« Bright purple. Vibrant red berry scents are complicated by smoky garrigue, anise and baking spices. Fresh and bracing, offering lively redcurrant and raspberry flavors, fine-grained tannins and a long, silky finish. I like this wine’s understated quality.»

————————————————————————————————-

N°5 –Châteauneuf du Pape – Domaine Les Cailloux – Brunel 2005 – 20€
Site internet

Domaine de 18 hectares qui doit son nom à l’une des douze parcelles qui le composent, celle de Farguerol au sol typique recouvert de cailloux roulés. Les autres parcelles sont situées sur des types de sols presque tous caillouteux, avec des sables ocres, des argiles blanches et grises, des terres rouges et des graviers.
Sur les 16 hectares qui produisent du vin rouge, 65 % sont plantées en Grenache, 20 % en Mourvèdre, 12 % en Syrah et 3 % avec les autres cépages.
le vin est élevé sur lies fines, la majeure partie en cuves émaillées, le reste en fûts de chêne, 1/3 de fûts neufs, 1/3 de fûts d’un vin, 1/3 de fûts de deux vins.
L’élevage dure de seize à vingt mois.
La production annuelle d’environ 70 000 bouteilles

chateauneuf_du_pape_brunel_les_cailloux

>> Vin à l’opposé des précédents Châteauneuf dégustés ce soir. Nez sur la cerise kirschée, les agrumes, l’orange, belles notes épicées, notes de poivre, de jus de viande et notes tertiaires marquées. la bouche est d’une grande sapidité, la matière est noble sur un registre de fruits à l’eau de vie mêlées de notes tertiaires de sous bois. La longueur est remarquable.
Un Châteauneuf du Pape très « traditionnel » mais qui franchement est de très belle facture. c’est la deuxième fois que je déguste ce vin et c’est la deuxième fois que je suis vraiment emballé. Je verrai bien cette bouteille sur une viande blanches et une poêlée de champignons.
Exceptionnel rapport qualité / prix: 20€, s’en est presque indécent.
A encaver, à boire.
carafage 3 heures.
Très bien+

————————————————————————————————-

N°6 –Châteauneuf du Pape – Domaine Clos du Caillou Quartz 2005 – 36.50€
Site internet

chateauneuf_clos_du_caillou

Ce domaine est un de mes chouchous de la région car du simple Côtes du Rhône aux différents  Châteauneuf du Pape, tout est bon… L’œnologue conseil du domaine est le célèbre Philippe Cambie, on est donc dans un style plutôt moderne au niveau des choix de vinifications et concentré au niveau des vins.
Cette cuvée est issue de plusieurs parcelles situées autour du domaine : plusieurs parcelles de Grenache situées au lieu-dit «Les Cassanets », sur un terroir composé principalement de galets roulés et une parcelle de Syrah, au lieu-dit « Les Bédines », sur un terroir de sables.
L’élevage du grenache s’est déroulé en partie en cuves bois pendant 12 mois et en partie en foudres sur une durée de 6 mois. La Syrah a été élevée quant à elle en barriques neuves et d’un vin durant 18 mois.

– Les notes:
Les Meilleurs Vins de France 2008 : 17/20
Bettane & Desseauve : 16/20
Stephan Tanzer : 93-96/100
Robert Parker : 93-95/100

chateauneuf_du_pape_quartz_2005

>> Nez élégant sur les fruits noirs, la cerise confite, la réglisse cachou, fines notes vanillées et notes tertiaires en finale. Attaque en bouche très souple empreinte d’une jolie sucrosité, (on aime ou pas) avec des notes de fruits noirs confits, on pourrait même parler de confiture de cerise noire; notes d’épices, cannelle et poivre blanc, toucher de bouche superbe. Finale longue et puissante sur le zan (+++).
Un Châteauneuf dense, concentré, sur le fruit qui envoie vraiment la purée et qui tranche vraiment avec le vin précédent…
Très bien++
A attendre.
Gros carafage de 5 heures conseillé si vous désirez le boire maintenant.

Robert Parker :
« The 2005 Chateauneuf du Pape Les Quartz again offers a liqueur of minerals, has firm tannins, great intensity, and an inky ruby/purple color to the rim, a wonderfully sweet nose of black raspberries, kirsch, licorice, with some smoke and a hint of pain grille. This superb wine has tremendous palate presence and great minerality and definition. Give it 2-3 years of cellaring and drink it over the following 15 or more years. Drink 2009 – 2024. »

————————————————————————————————-

N°7 –Châteauneuf du Pape – Domaine Clos des Papes 2004 – 59€
Site internet
Bu à de nombreuses reprises sur différents millésimes, le vin de Paul Avril s’en sort toujours avec les honneurs et finit régulièrement dans le trio de tête des dégustations à l’aveugle. C’est généralement très bon mais aussi très cher… Le millésime 2007 est par exemple à la vente (si vous en trouvez  encore d’ailleurs) autour de 75€ l’unité. Il faut dire que le Clos des Papes a été couronné en février 2008 ‘‘Vin le plus séduisant au monde‘‘ lors du dernier Top 100 du magazine Américain Wine spectator. Une reconnaissance supplémentaire pour ce producteur qui fait entrer son vin dans la légende des Châteauneuf du Pape.

Le clos des Papes est composé de 65% de Grenache, de 20% Mourvèdre, de 10% Syrah et de divers cépages. La production tourne autour de 80.000 bouteilles/an.
– Apogée 2010/2018
– Les notes:
La RVF : 17/20
Bettane & Desseauve : 17/20
Robert Parker : 95/100

clos_des_papes_2004

>> Nez puissant sur les fruits rouges, notes de framboise (+++), notes d’orange sanguine, de caramel, de réglisse et d’épices. Toucher de bouche superbe, tanins enrobés, belle matière en bouche avec un fruit éclatant et une très grande pureté. Le vin survole les débats, caresse le palais, c’est juste drôlement bon sur un millésime qui n’est pourtant pas d’anthologie.
Excellent !
Carafage de 3/4 heures.

————————————————————————————————-

N°8 –Châteauneuf du Pape – Domaine de Beaurenard – cuvée Boisrenard 2006 – 39€
Site internet
Le domaine de Beaurenard est lui aussi une valeur sûre de l’appellation et cette cuvée Boisrenard en est le fer de lance. Bouteille en provenance directe du domaine. L’accueil est sympathique, des visites de groupe sont organisées pour visiter les chais. Attention, lors de notre passage, il y avait beaucoup de monde et c’était un peu l’ambiance « car de de touristes japonais »… Bon je suppose que ce n’est pas tous les jours la même chose mais à la Pentecôte, y’avait du monde dans la boucle…
– Vieilles vignes, de 60 à 100 ans d’âge, plantées “cépages mêlés” avec la symphonie des 13 cépages et une dominante de Grenache.
– Très faible rendement : de 15 à 20 hectolitres/hectare.
– Issu de cuvaisons longues, le Boisrenard reçoit un élevage des plus traditionnels : pas de filtration, ni de collage, vieillissement de 18 mois en fûts de chêne, mise en bouteilles et repos dans les caves souterraines du domaine.
– Notes: 94/100 Wine spectator

chateauneuf_du_pape_boisrenard

>> Nez très expressif principalement sur les fruits rouges, sur la fraise, notes de parfumerie, de vernis à ongles, une pointe de volatile… La bouche n’est quant à elle pas très expansive et j’ai noté « bonne charge tannique »… ouep… En gros, tout n’est pas en place et ce Châteauneuf est clairement sur la réserve malgré un carafage conséquent de 4 bonnes heures. La matière est là, laissons lui le temps de se fondre et de s’harmoniser. Il est évident que la comparaison n’est pas des plus faciles face des vins issus de vinifications peut être un peu plus modernes et un peu plus faciles d’accès « jeunes ».

domaine_beaurenard_chateauneuf_du_pape

————————————————————————————————-

N°9 –Châteauneuf du Pape – Domaine de la Mordorée - cuvée Reine des bois 2007 – 47€
Site internet

domaine_mordoree

J’ai déja longuement parlé de ce domaine que j’adore tout bonnement, ne serait ce que pour la qualité du travail des Frères Delorme. Vous pouvez lire le compte rendu de la dégustation de leur gamme de vin  et de ma visite au domaine ici. Voici donc ce soir la grande cuvée du domaine, le Châteauneuf du Pape La Reine des Bois sur l’exceptionnel millésime 2007.
– Surface de vignoble : 5 Ha.
– Rendement : 30 Hl./Ha.
– Cépages : Grenache 80 % Mourvedre 10 % Syrah 5 % Counoise 2,5 % Vaccarese 2,5 %
– Age des vignes : 60 ans
– Terroirs Argilo-silicieux sur galets roulés.
– Vendanges manuelles

– Notes:
La Revue du Vin de France, Spécial 2007 : 15,5- 17,5/20
Stephen Tanzer’s International Wine Cellar : 93-96/100
Robert Parker’s Wine Advocate : 96-97/100
Apogée 2011/2036

chateauneuf_du_pape_2007_domaine_de_la_mordoree

>> Nez envoutant et complexe sur des notes de fruits noirs à noyau, de figue, de cendres froides, de fumée, notes empyreumatiques et notes de havane… Matière dense et concentrée, toucher de bouche transcendant, d’une finesse extrême, tanins soyeux et élégants, grande grande longueur, LA claque…
Vous allez me dire: « oui mais tu n’es pas impartial ! »
Euh… peut être mais sur les 18 dégustateurs présents ce soir, je crois me rappeler que près de 90% des personnes présentes l’ont classé 1er, loin devant les autres… CQFD
SUBLIME
A encaver en priorité absolue, rendez-vous dans 10/15 ans minimum.
Carafage d’une demi journée obligatoire.
Fabrice Delorme, que j’ai revu lors du Grand Tasting 2010, m’avait conseillé de carafer le vin longuement car il entrait actuellement dans une phase de fermeture; il n’était pas bien persuadé du bien fondé d’ouvrir une telle bouteille aujourd’hui. Et bien voila la réponse mon cher Fabrice: loin devant tout le monde 😉

Robert Parker’s Wine Advocate :
« The purple-colored 2007 Chateauneuf du Pape Reine des Bois is loaded. Although still primary and backward, it reveals an extraordinary depth of juicy blackberry and cassis fruit interwoven with notes of roasted herbs, meat juices, camphor, and a touch of licorice. The wine boasts great depth, a superb texture, and a full-bodied richness nicely framed by high yet velvety tannins and fresh acidity. The vintage’s remarkable aromatic complexity and freshness are apparent in this big, substantial, authoritative wine. It will need 3-4 years of cellaring, and should keep for 20-25 years. »

Bon.
Rien de plus, l’article est déjà assez long comme ça… Ce fut une bien belle dégustation.

Publicités