Grand vin du Roussillon: Le Clos des fées 2007 by Hervé Bizeul

Le Clos des fées 2007 by Hervé Bizeul – 50€ au domaine
Site internet

Cette bouteille arrive directement de Vingrau ou  nous nous sommes rendus avec quelques comparses au mois d’Avril dernier. J’ai déja présenté le domaine le domaine et commenté son excellent Grenache blanc.
Ce soir, il fallait une belle bouteille pour accompagner le plat principal du réveillon: un pavé de biche, purée de vitelottes et poêlée de pleurotes et chanterelles. Je vous le dis tout de suite, l’accord est topissime…
Ce vin a été carafé 5 bonnes heures et franchement, il lui fallait bien ça.

clos_des_fees_14

Cette cuvée est la cuvée Haut de gamme du domaine (hors Petite Sibérie bien sûr); elle est issue de parcelles de vieilles sur sols argilo-calcaires et est assemblée à part égales de Grenache, de Syrah, de Mourvèdre et de Carignan. Travail en vert, recherche de maturité phénolique maximum, tri drastique, vendanges manuelles, vinification en demi-muids neufs et élevage en futs neufs; remontages et soutirages manuels, élevage sur lies de 18 mois, tout est fait pour atteindre sinon la perfection le maximum de qualité.
On aime ou pas le résultat dans le verre mais on ne pourra en aucun cas reprocher à Hervé Bizeul de faire des vins sans âme et sans intérêts.
Des grincheux affirmeront toujours qu’un vin du Roussillon, et en particulier un vin du Clos des Fées,  ne peut être considéré comme un GRAND VIN. Un vigneron qui crie haut et fort ce qu’il pense (et qui l’écrit), un vigneron considéré comme un empêcheur de tourner en rond et comme un Hurluberlu avec sa Petite Sibérie à 200€, autant dire que cela ne plait guère à l’intelligentsia du Vin français qui continue toujours  à considérer le domaine du Clos des Fées comme un  « jeune » domaine devant faire ses preuves…
N’empêche, lors du dernier Grand Tasting à Paris le mois dernier, il y avait FOULE pour ne pas dire embouteillage au stand d’Hervé Bizeul… Et je ne parle pas de la cohue lorsqu’il sonnait sa cloche , TING TING, pour annoncer une dégustation gratuite de sa fameuse Petite Sibérie… Je n’ai pas vu autant d’engouement sur les stands de l’élite Bordelaise… Ou alors je suis bigleux… D’un autre côté, je ne fais pas partie de l’élite des dégustateurs français et je ne dois pas bien y comprendre grand chose… M’enfin, je crois que je suis encore assez niais pour être persuadé que l’on peut produire de grands vins sur un « jeune » domaine et autre part que sur les terroirs de Bordeaux ou de Bourgogne.

clos_des_fees_2007

>> Robe opaque. Nez profond et complexe mariant des notes de fruits noirs très mûrs, de cerise, de mûre, des notes mentholées, d’eucalyptus, des notes d’épices douces,  de fleurs bleues et des notes d’élevage luxueux. Attaque ultra suave, tanins superlatifs, du velours en bouche… Notes de fruits noirs et de fleurs bleues, violette, très grande finesse, le vin glisse en bouche mais fait montre d’une belle tension; sans aspérités , le vin s’étire sur une finale puissante marquée par le moka, le chocolat et la réglisse. Grande longueur. Un vin qui en impose, un exercice de funambule entre concentration, puissance et finesse…
j’adore, la grande classe !
Un vin promis à un bel avenir, pas de précipitations…
Un Clos des Fées 2007 pour commencer l’année 2011, on a vu pire… Pourvu que ca dure…
Excellent+

clos_des_feesherve_bizeulclos_des_fees_3

La Revue du vin de France, Spécial 2007 : 18-20/20
Les meilleurs vins de France 2010 : 15,5/20
Robert Parker’s Wine Advocate : 93-94/100
Bettane & Desseauve 2011 : 17/20

Robert Parker’s Wine Advocate :
« Despite what its name might suggest, Bizeul’s 2007 Cotes du Roussillon Villages Le Clos de Fees represents as usual an assemblage from various sites near Vingrau, but unlike those chosen for his less expensive reds, the parcels selected here are essentially the same year after year. Additional viticultural rigor and selection, primary fermentation in larger barrels, malo-lactic fermentation in new barriques, and 18 months’stay there on the lees characterize this blend of around equal parts Carignan, Grenache, Mourvedre, and Syrah. A close approximation to the final assemblage exhibited a terrific combination of density with polish and refinement of tannins ; richness with lift and vivacity ; and sweet ripe plum and black cherry with rosemary, cherry pit, roasted meat, and crushed stone. An alluring saline, savory streak runs all the way through, with a long, luscious, bitter-sweet finishing glide path. A hit of vanilla is the only obvious manifestation of new wood, nor is there a trace of heat. I suspect this will be an excellent candidate for 8-10 years of aging. »

Publicités