Soirée Grands vins du Languedoc

Soirée Grands vins du Languedoc

A l’honneur ce soir, les stars du Languedoc: Léon Barral et sa cuvée Valinière 2007, le Domaine de Montcalmès sur les millésimes 2005 et 2007, la Grange des pères 2007, la cuvée du  jeune Domaine Vaisse, la cuvée Clos des Scistes 2003 du Domaine Peyre Rose et  le célèbre Mas Jullien lui aussi sur le millésime 2007. Gros carafage de rigueur pour toutes le bouteilles (5/6 heures).
Belle dégustation (à l’aveugle), en perspective.

daumas_gassac_2000Pour l’apéro et histoire de se mettre en bouche, 2 belles bouteilles: un Coteaux du Languedoc du Mas de la Serrane – Le clos des Immortelles 2000, un peu sur le déclin à mon avis et la cuvée rouge du Mas Daumas Gassac 2000. Nez sur le pruneau, les vieux fruits noirs compotés, notes tertiaires dominantes, notes de terre et de cuir; matière fluide en bouche, beau grain de tanins, notes de sous bois et de vieux fruits à l’eau de vie… Un vin qui commence à avoir de la bouteille et qui se dévoile aujourd’hui sur un registre très tertiaire. Bien+

En avant pour les grands Languedoc, l’ordre de passage est tiré au hasard, les carafes peuvent défiler.

degustation_vin_languedoc

1- Domaine de Montcalmès 2005 – 20€ (commune de Puéchabon)
Côteaux du Languedoc – 60% Syrah, 20% Mourvèdre, 20% Grenache
Nez élégant sur le fruit, la cerise noire, notes fumées, notes torréfiées, finale sur le caramel au lait, le toffee. Attaque en bouche très nette, suave, extrêmement élégante, superbe toucher de bouche; les tanins sont fondus, le vin est aérien et soutenu par une trame acide assez marquée. Tout dans la finesse, un style résolument bourguignon; très grande longueur en bouche (++++), un vin comme on aimerait en rencontré plus souvent. 1er vin de la soirée et cela commence très fort. Tout le monde se regarde, « c’est quoi ce truc ? J’en sais rien mais c’est fichtrement bon ! » Excellent+

montcalmes_2005


2- Domaine Vaïsse – cuvée les Capitelles 2007
– 30€ (commune de Puéchabon)
Côteaux du Languedoc – 50% Syrah, 50% Mourvèdre
Sur à peine deux hectares, repartis entre argile rouge et galets roulés, Pierre Vaisse travaille sur de petits rendements. Le millésime 2007 a donné naissance à a peine 11 barriques, une production ultra confidentielle qui semble à ce jour épuisée…
Robe sombre. Nez très complexe sur la confiture de fruits noirs, de mûre, notes de garrigue, de thym (+++), notes minérales, notes de grenadine, de vanille, notes toastées et finale sur le moka (+++). Attaque très souple, tanins superlatifs, bouche qui allie finesse et concentration, sur le fil, tel une ballerine en train d’exécuter une pointe. Puissant, fin, opulent, presque baroque: un vin du soleil doté d’une superbe maturité. La bouche est sur les fruits noirs compotés et s’allonge, s’allonge… Finale de fou… « Vindiou, c’est quoi ce truc ????  »
Tout le monde est un poil perplexe: le 1er vin nous avait déja fichu une claque, le 2ème fait encore mieux… Il nous tardait de savoir quel vin se cachait sous ce vin divin…
S
ublime

VAISSE_CAPITELLES_2007

3- Domaine Peyre Rose – Clos des Cistes 2003 – 63€ (commune de Saint-Pargoire)
85% Syrah, 15% Grenache
Domaine on ne peut plus emblématique du Languedoc, tout le monde l’attendait au virage car c’était, me semble t’il, un « dépucelage » pour tous les dégustateurs…
Robe d’encre, nez assez peu expansif, compact, sur les fruits noirs très très mûrs, soupçon de volatile, réglisse marqué en finale. Attaque très souple sur le pruneau, boisé marqué, bouche extrêmement puissante emportée par une cavalerie de tanins un poil secss en milieu de bouche, un côté extrait notable, une finale asséchante et chaude sur la réglisse… Euh… Toc toc toc, y’a un problème sur cette bouteille ? Hein ? Je pencherais plutôt sur le fait que ce vin n’est vraiment pas prêt à boire car c’est vraiment cadenassé en l’état.
A revoir

languedoc_peyre_rose

4- Domaine de Montcalmès 2007 – 20€ (commune de Puéchabon)
Côteaux du Languedoc – 60% Syrah, 20% Mourvèdre, 20% Grenache
Deuxième Montcalmès de la soirée… Nez concentré, complexe et élégant: notes de cuir, des fruits qui explosent au nez, notes de violette, d’épices, de laurier, de poivre, finale sur le toffee (comme son grand frère de 2005). Trame acide prononcée dès l’attaque en bouche, superbe matière, notes de fruits très mûrs, vin généreux avec une masse de tanins énorme, vin ciselé, une poigne de fer dans un gant de velours ! Acidité soutenue en finale, c’est excellemment bon, distingué, frais ! A attendre sans conteste, ce vin est dans ses langes.
Excellent

montcalmes_2007

5- Domaine de la Grange des Pères 2007 – 51€ (commune d’Aniane)
Vin de pays de l’Hérault – 40% Syrah, 40% Mourvèdre, 20% Cabernet Sauvignon et Counoise
Nez très dense, compacte, sur un registre de notes animales, de fourrure, notes d’épices, notes de fruits noirs, cerise, cassis, mûre et un soupcon de volatile… Attaque puissante sur le fruit et les épices, bouche qui part à droite puis à gauche puis à droite, un rien destructurée. Le vin est puissant, emporte tout sur son passage et finit sur une finale vraiment chaude. En l’état, c’est assez moyen, limite austère mais on sent du potentiel. Tout cela a besoin de se fondre et de se mettre en place, la mise récente y était peut être pour quelque chose… Pas facile de déguster un mythe à l’aveugle… les commentaires (que je ne relaierai pas ici) se sont trouvés parfois acerbes…
A revoir dans quelques années.

grange_des_peres_2007

6- Domaine Léon Barral – cuvée la Valinière 2007 – 31€ (commune de Cabrerolles)
Faugères – 80% Mourvèdre, 20% Syrah
Alors là…. Le nez est compact (pour ne pas dire serré mais je ne sais pas si cela se dit bien pour un nez de vin), marqué par des notes de vieux parmesan, par un mélange de senteurs d’herbes médicinales, ambiance arrière boutique d’herboristerie, par des notes de camphre (+++) et de fruits noirs. L’attaque est souple, le milieu de bouche est marqué par une grosse charge tannique; vin puissant (+++) et relativement frais grâce aux notes camphrées (+++). Finale astringente à souhait. Un vin genre « Bucheron », tout équipé avec la scie, le bonnet, la chemise à carreaux, les Timberland et tout le toutim mais qui ne saurait pas encore comment abattre un arbre. En gros, tout est là mais va falloir attendre un certain nombre d’années avant de déguster ce breuvage à sa juste valeur !
A revoir

leon_barral_valiniere_2007

J’ai vraiment l’impression d’assister à des infanticides ce soir, la moitié des vins ne se présentant franchement pas à leur avantage malgré un énorme carafage.

7- Mas Jullien 2007 – 26€ (commune de Jonquières)
Côteaux du Languedoc – 40% Mourvèdre, 30% Carignan, 25% Syrah, 5% Grenache
Olivier Jullien est lui aussi un des vignerons les plus respectés du Languedoc, un des vignerons les mieux notés par les guides et des plus encensés par la critique… Voyons voir ca tout de suite.
Nez délicat sur les petits fruits rouges acidulés, notes de framboise, de groseille, élevage luxueux encore à fondre. Attaque ultra souple (après La valinière, tout parait souple…), fruit éclatant, grande fraicheur, bouche fluide, délicate, ronde, (« douce » ai je noté dans l’instant) belle matière, tanins soyeux, notes de cerise noire, de framboise, très belle longueur sur des notes d’épices, réglisse et poivre. Un vin vraiment charmeur, en douceur, comme je les affectionne. Belle découverte.
Très Bien+. A attendre, apogée prévue entre 2015 et 2022.

Résultats de la dégustation à l’aveugle:
Montcalmès purement plébiscité puisque les deux millésimes squattent littéralement les 3 premières places avec la révélation du jour, le Domaine Vaïsse, positionné Premier de cette dégustation par les 3/4 des dégustateurs présents, Respect, chapeau bas pour une première vinif’….
La Valinière et la Grange des Pères ne me semblait vraiment pas en place, de même pour le Clos des Cistes 2003, enfin j’éspère… Le mythe n’était pas au rendez-vous ce soir.
Le Mas Jullien a eu, à mon avis, le gros désavantage de passer en dernière position. Pour ma part, je l’ai classé quatrième (en l’état actuel) mais c’est un vin qui serait arrivé dans mon trio de tête si il n’y avait eu qu’un  millésime de Montcalmès présent ce soir.
Patrick, avant le début de la soirée, me parlait d’une dégustation qui permettrait « d’étaloner Montcalmès » face aux tous grands du Languedoc… Là, je crois que la messe est dite. Au prix ou est vendue cette bouteille (autour de 20€), c’est LE rapport qualité / prix de la soirée, sans conteste.

beaujolais_ancien_jean_pierre_brun_2009

Pour digérer tout ca, une terrine de ris de veau et une cassolette de lapin de Garenne aux airelles accompagné d’un excellent Beaujolais 2009 « L’ancien ». Friand et croquant à souhait, une belle bouteille de plaisir sans chichis qui se mariait à merveille sur la terrine. A moins de 9€, ce Beaujolais de Jean-Paul Brun est une bouteille à acheter les yeux fermés pour un petit moment gourmand entre copains.
Pour finir notre série Languedoc, Patrick avait apporté un Mas des Brousses 2008 (terrasses du Larzac): nez simple sur les fruits noirs et la menthe fraiche, grosse matière en bouche, beaux tanins, serrés, un vin puissant, sur un registre fruits noirs/épices, un poil austère à mon gout mais qui reste une belle bouteille. (autour de 10€)
Cette bouteille aurait peut être elle aussi merité un carafage.

mas_des_brousses_languedoc_vin

Voila, une très belle soirée autour des grands vins du Languedoc en bonne compagnie. merci Jacquouille pour ton accueil 1ère classe.

Publicités