Petite dégustation: Clos Rougeard et Côte Rôtie de Gangloff en vedette

Clos Rougeard « Les Poyeux » 2005
& Côte Rôtie « La Barbarine » 2005 de Gangloff en vedette

Bon, je n’avais pas prévu de participer à cette séance Vertivin intitulée « Découverte et initiation à la dégustation » mais je me suis retrouvé là par la force des choses, pas plus mal d’ailleurs car c’était intéressant et de beaux vins avaient été sélectionnés.
Pour commencer, un Bourgogne Hautes Côtes de Nuits dont je tairai le nom par respect: boisé outrancier, y’a pas d’autres mots, qui s’allonge sur des notes de liège, superbe !
On enchaine avec 2 vins d’Alsace

Riesling Grand Cru Furstentum 2003 – Domaine Paul Blanck – autour de17€
furstentum_blanck_rieslingNez très aromatique mêlant de fines notes pétrolées, des notes de fruits exotiques, ananas bien mûr (+++) et des notes de cire d’antiquaire. Bouche tapissante offrant un beau volume, beaucoup de sucre résiduel, notes confites, vin qui reste néanmoins équilibré mais pas très tendu à mon gout. L’effet millésime 2003 y est certainement pour quelque chose. Finale correcte avec de beaux amers. Vin consensuel et facile d’accès qui semble avoir ravi l’assemblée. Bon, ce n’est pas bien mon style de vin mais c’est un beau Riesling.

———————————————————————————–

Gewurztraminer Cuvée Laurence 2004 – Domaine Weinbach – 35€
weinbach_laurence_2004Clairement, on monte en gamme avec un domaine très reconnu d’Alsace (installé au milieu des vignes du Clos des Capucins) et qui tient une ligne de conduite exemplaire:  maîtrise des rendements, biodynamie depuis 1998, vendanges manuelles à maturité optimale, fermentations  lentes des moûts en foudres, levures indigènes etc.
Nez expressif sur des  notes classiques de fleurs, rose (++++) et œillet, notes de litchi (+++++), notes pâtissières, notes d’agrumes confits et de miel. La bouche est très ronde, limite suave et j’ai noté « belle liqueur » sur mon calepin, gros volume en bouche et beaucoup de sucre mais un bel équilibre et une certaine idée de l’élégance. rien de pataud, la finale est très miellée sur de beaux amers. Voila un archétype du Gewurtz Alsacien; à boire dès maintenant sur un canard laqué, des crevettes aux épices ou des boulettes de porc au curry/coriandre.

———————————————————————————–

Allez une petite série de rouges pour se détendre les papilles:

Cuvée L’Antidote 2007 – 7€
Premier nez légèrement réduit sur des notes de cuir, notes de fruits rouges, d’herbes médicinales, de noyau de cerise, légères notes mentholées à l’aération. Matière fluide en bouche, sur le fruit, frais avec une belle charge tannique :-), grosse finale sur les zan… Ça sent bon le vin de copains et le beau saucisson au bout du comptoir ou pourquoi pas un morceau de bœuf grillé et des frites. En tout cas, je suis client de ce genre de vin sans chichis ni artifices.

antidote_carignan

Côte Rôtie La Barbarine 2005 – Domaine Yves et Mathilde Gangloff – 45€
cote_rotie_barbarine_gangloffVoila un des domaines de référence de appellation Côte Rôtie, on est vraiment gâtés ce soir…
Nez sur la cendre froide, la fumée, notes de violette (++++) et d’épices à l’aération. Vin austère dés l’attaque en bouche, tannins très serrés, grain fin, notes de fruits noirs; un vin  qui joue sur  l’élégance mais qui ne se livre pas totalement ce soir malgré les 3 heures de carafe. Beau vin, gros potentiel, à attendre urgemment. Très bien

———————————————————————————–

Clos Rougeard « Les Poyeux » 2005 – Saumur Champigny – 45€
Nez enjôleur mêlant les fruits noirs et rouges, la prune, la fraise, les épices, la cire, le camphre, la cendre froide… Un joyeux melting pot d’odeurs qui se marient à merveille. En bouche, une attaque compacte laisse place à un milieu de bouche extrêmement puissant, beaux tannins, notes à l’identique du nez, grande longueur, un vin qui à de la classe, ca c’est sûr mon Mimile ! J’ai esquissé un sourire niais, un sourire de satisfaction lors de la première lampée. Je m’y suis donc repris à plusieurs fois pour être bien sûr…. Je confirme, j’adore, c’est bon, c’est un grand vin sur un millésime d’anthologie. Excellent +
A conserver en cave amoureusement.

clos_rougeard_poyeux_2005

Ont suivi 1 Jurançon et un Xérès.
Le jurançon du Domaine Bordenave, cuvée des Dames 2005, a fait honneur à l’appellation: 1er nez sur des notes iodées, genre brise marine puis des notes de fruits confits, de coing, de fruits exotiques très murs et notamment des notes de mangue TRÈS mure (limite blette) et d’ananas; Le nez est concentré, la bouche l’est tout autant avec un équilibre sucre/acidité sur le fil. Belle liqueur sur des notes notes d’orange et de mangue confite soutenue par une acidité marquée. Finale miellée qui m’a rappelé les bonbons au mile que me ramenait ma grand mère du marché (vous savez les bonbons avec la petite abeille dessus)… J’aime.
Site internet du Domaine Bordenave

Pour finir, Un xérès de chez Guttierez Colosia sur des notes de café, de caramel, de fruits à l’eau de vie; beaucoup de sucre à l’attaque mais cela manque de densité, finale sur la noix prononcée. Bon, pour 9€, faut pas demander le Pérou, c’est correct mais guère complexe.

Une bien sympathique soirée autour de beaux vins et avec un Clos Rougeard de toute beauté…

Publicités