Preece: central Victoria winery, un packaging made in Australie

De l’intérêt de rajeunir le packaging d’une marque de vin

preece_wineryJe le dis et le répète souvent: le consommateur n’a que quelques secondes pour faire son choix dans un linéaire de grande surface dégueulant de références vinesques.
Attirer son attention, éveiller sa curiosité pour l’inciter à prendre le produit en main et pouvoir finaliser la vente est primordial. Il faut déclencher l’acte d’achat par le visuel. La winery Preece l’a compris et franchement, on aime ou pas, mais le résultat à une sacrée gueule avec une communication originale et décalée, définitivement hors du monde du vin traditionnel; toute la gamme est composée d’étiquettes très « années 30 – art déco » avec ses grands aplats de couleurs (créations originales d’artistes australiens). Pour ma part, j’aurais fait plus de place à ces œuvres sur les bouteilles mais ne boudons pas notre plaisir car j’en ai franchement plein le dos de ces étiquettes avec enluminures, typo gothiques et gravures de châteaux si chères à nos contrées… Le nouveau monde, ca a aussi du bon!

preece_australiepreece_australie_2

D’après Franck Aloi:
« Australia’s leading illustrators were commissioned to create artworks inspired by the Mitchelton winery in central Victoria for the latest Preece re-branding. The rejuvenation has elevated Preece into the top 50 best selling wine brands in Australia. »
Pour faire simple, Franck a gagné le l’offre de marché lancée par cette winery australienne pour effectuer Le Lifting de la marque. La cure de rajeunissement et le packaging finalement adopté  par les responsables de cette winery a permis à la marque Preece de se positionner parmi les 50 meilleures ventes de vin de marque en Australie.
Vrai ou faux ?
Des éléments extérieurs au rechartage des étiquettes ont certainement interagit mais l’essentiel est là: l’image du vin de marque (outre sa qualité intrinsèque pouvant déclencher un second acte d’achat) passe d’abord le message renvoyé par le packaging; ce constat est valable pour une clientèle « nouveau monde ».
Ce type de communication est il transposable en France ?
Je crois que oui, les consommateurs sont prêts à acheter autre chose que la bouteille avec une étiquette datée 1900: du Fun, de l’audace, de la couleur et pourquoi pas un soupçon de classe et de sobriété, comme c’est le cas en l’espèce, ne peuvent nuire aux ventes, bien au contraire…

vins_australievin_etiquette_preece

preece_central_victoria_australie

Pour de plus amples infos, consultez le site internet du designer Franck Aloi.

Publicités