Soirée de dégustation à l'aveugle autour de quelques Bordeaux

Soirée de dégustation à l’aveugle autour de quelques Bordeaux

Le but du jeu était simple ce soir: chacun des 5 convives présents devait apporter deux bouteilles de Bordeaux, rive droite ou rive gauche, petite appellation ou grand cru, pour les faire déguster à l’aveugle.
Pour ma part, et après mure réflexion, j’avais sorti des armoires les munitions suivantes:
+ Haut Carles 2001 – Fronsac
+ Château Giscours 2003, Margaux
+ Virginie de Valandraud 2004 – Saint Emilion Grand Cru
+ Château Haut Marbuzet 2004, Saint Estèphe

selection_vin_bordeaux

Les vins sont tirés au sort, pas d’ordre de passage défini et on commence avec:

N°1 – Clos la croix d’Arriailh – Montagne Saint Emilion 2005
Nez principalement sur le cassis et la mûre, notes d’élevage, nez flatteur. Attaque tout en douceur, bouche ronde, corps en demi puissance dominé par des notes de cassis et des notes mentholées; astringence en finale et notes boisées. Pas d’une grande complexité mais doté d’un certain potentiel. A attendre encore 2/3 ans.
(10€)

——————————————————————————————–

N°2 – Haut Carles 2001 – Fronsac – carafé 2 heures
Robe dense, opaque, brillante; nez élégant, harmonieux et complexe sur des notes de fruits noirs confits, pruneau, cerise, cassis, mure (++), notes de sous-bois et de truffe. Ce vin est sans conteste plus expressif et plus complexe que les deux précédentes bouteilles de la soirée. Bouche suave, tanins fondants, enrobés, notes marquées de fruits noirs très mûrs,l’ensemble renvoie une grande impression de douceur. Énorme longueur, superbe…
Alors que je croyais cette bouteille sur le déclin, ce vin s’est révélé ce soir encore supérieur aux deux dernières dégustations de ce millésime.
Consensus sur ce Fronsac, tout le monde aime ! A boire maintenant. (25 à 30€)

fronsac_haut_carles_2001

——————————————————————————————–

N°3 – Château Clarke (Baron Edmond de Rothschild) Listrac-Médoc 2003 – carafé 2 heures
Nez sur le pruneau, la cerise noire, le cassis, la mûre et les épices douces, légères notes fumées, sensation d’élevage luxueux… Bouche élégante, classieuse, ronde, sur le fruit, belle fraîcheur. Allonge très correcte. Je dois avouer une très bonne surprise lorsque l’on a ôté la chaussette car je n’aurais pas parié un caramel sur ce Clarke, que je ne connaissais que de renommée d’ailleurs, comme quoi… Belle bouteille sur ce millésime solaire et qui fait honneur à la petite appellation Listrac-Médoc. Pour amateurs d’élevage très luxueux.
(autour de 20€)

——————————————————————————————–

N°4 – Château Fonrazade – Saint Emilion grand cru 2003 – carafé toute la journée…
Bouchonné…Autour de 15€

——————————————————————————————–

N°5 – Château Giscours, 3ème cru classé de Margaux – 2003 – carafé 4 heures
Star incontournable du millésime 2003, il est d’après Robert Parker supérieur au mythique château Giscours 2000, lui-même l’égal de l’inoubliable château Giscours 1975… C’est peu dire.
le nez est très élégant, « classieux », sur les fruits noirs, le cassis et des notes de boite à cigares et de bois noble. Attaque en bouche soyeuse, grande finesse, « tout en dentelle » ai-je noté sur mon petit calepin, superbe allonge. Vin de grande classe bien loin de son apogée.
5 (autour de 60€)
Notes des guides: 91-94/100 Parker, 92-94/100 Wine Spectator, 16/20 Le Point

margaux_giscours_2003

5——————————————————————————————–

N°6 – Château Malartic Lagravière, grand cru de Pessac-Léognan, 2004 – carafé 2 heures
Nez envoutant sur des notes de cèdre, de santal, notes de cassis et de mûre, notes fumées et légèrement viandées. Attaque en bouche très veloutée, fruits noirs, notes florales, grand équilibre, belle longueur. Un vin de grande classe avec un superbe toucher de bouche qui gagnera certainement en profondeur dans les 10 prochaines années, grand potentiel !.
(autour de 40€)

Les notes des guides sont d’ailleurs excellents: **** RVF, 18/20 Bettane et Desseauve, 90-93/100 Parker, **** Decanter, excusez du peu…

malartic_lagraviere_2004

——————————————————————————————–

N°7 – Château Haut Marbuzet, Saint Estephe, 2004 – carafé 4 heures
haut_marbuzet_2004Robe soutenue, nez sur les fruits noirs, notes d’eucalyptus et notes mentholées, notes de torréfaction, de vanille, légères notes de framboise. Bouche onctueuse, ronde, corps en demi puissance, pas très tannique, longueur correcte. J’ai trouvé ce Haut Marbuzet un poil fermé ce soir malgré le carafage conséquent. A revoir…
(autour de 40€)

Les notes: **** RVF, 17,5/20 Bettane et Desseauve

——————————————————————————————–

N°10 – Château Gloria, Saint Julien cru bourgeois, 2004 – carafé 2 heures
Nez subtil mêlant notes d’élevage luxueux et notes de fruits noirs et rouges, fraise, mure, cassis, notes de cacao amer et notes pâtissières. Bouche jouant sur la suavité, tanins fins; vin très agréable, peut être un léger manque de corps à mon gout.
Bien, 15/20, un cran au dessus du millésime 2002 dégusté récemment
(autour de 20€)

les notes: **** RVF, 16/20 Bettane et Desseauve, 85-88/100 Wine Spectator, **** Decanter

——————————————————————————————–

N°8 – Virginie de Valandraud, Saint Emilion Grand cru 2004 – carafé 3 heures
virginie_valandraud_2004Voici donc pour finir la dégustation une selection parcellaire du célèbre « vin de garage » valandraud de jean Luc Thunevin.
Nez sur les fruits très murs, sur le cassis avec un élevage très/trop luxueux. Honnêtement, le nez est dominé par le bois avec des notes omniprésentes de torréfaction. En bouche, la texture est soyeuse, le vin est gourmand sur des notes de fruits noirs très murs, les tanins sont polissés mais le boisé prédomine et gâche un peu la fête. Finale correcte. J’attendais beaucoup de ce vin mais surtout pas un élevage aussi présent. Difficile de se prononcer en l’état, le vin digerera t’il son élevage dans les années à venir ?
A revoir dans quelques années (autour de 30€)

degustation_bordeaux

Bien sympathique soirée avec un superbe château Giscours, un grand Malartic Lagravière en devenir et une belle découverte que ce château Clarke.

Publicités