Bandol: domaine de la Begude 2004

Bandol: domaine de la Begude 2004 – 21€
Site Internet

logo_domaine_begudeLe Domaine de La Bégude est une propriété de 500 hectares, qui s’étend sur le territoire de la Cadière d’Azur, village proche du Castellet, dans le  département du Var. Le vignoble occupe  « seulement » 17 hectares de la propriété qui compte par ailleurs une importante oliveraie. La Bégude produit des vins rouges, rosés et blancs, appartenant tous à l’AOC Bandol. Les vignes sont situées à 400 mètres au dessus du niveau de la mer, sur le point culminant de l’appellation Bandol, et sont donc bercées continuellement par les vents marins…

Le Domaine de La Bégude a été acquis en 1996 par la famille Tari, famille bien connue dans le vignoble bordelais puisqu’elle possède le grand cru de Margaux Château Giscours. C’est aujourd’hui Guillaume, fils aîné de Pierre et Florence Tari, qui dirige le domaine de la Bégude. Grâce à ce dur labeur (et à pas mal d’argent 🙂 ) la Bégude bénéficie d’une réputation établie et compte aujourdh’ui dans le Top 5 des vins de Bandol aux côtés de noms prestigieux comme Tempier ou Pibarnon.

Quelques infos sur le domaine et la conduite de la vigne:

+ cuvée composée à 90 % de Mourvèdre et 10 % de Grenache
+ Sols marneux et argileux sur sous-sol calcaire.
+ Fertilisation avec des engrais organiques mixtes (végétaux et animaux), travail du sol évidemment sans utilisation de désherbant, de pesticides, d’engrais chimiques ou  de produits de synthèse chimiques puisque la certification en agriculture biologique est en cours d’obtention.
+ Rendements autour de 30 hectolitres/hectare.
+ Vendanges  manuelles avec tri sur le cep et à l’arrivée au chai, vendange entièrement éraflée pour la fermentation alcoolique; malo effectuée sous bois , élevage de 18 mois en barriques de chênes français qualité « Allier » dans l’ancienne chapelle du VII ème. Les barriques sont renouvelées tous les ans par quart ou par tiers.
+ Les Vins ne sont ni collés, ni filtrés.

begude_vieille_chapelleCrédits photos: domaine de la Bégude

Ça parait plutôt pas mal sur le papier Jacques Henri, non ?
Bien convaincu, j’avais donc décidé à l’époque de me délester de quelques menues espèces pour acheter une caisse de 6 bouteilles. La propriété conseillait alors un « repos forcé » minimum en cavede 5 ans avant d’entrer dans la fenêtre de dégustation optimale.
Bien. 2004 + 5= 2009.
Cela parait bon au niveau arithmétique mais ce vin est il vraiment prêt à boire, cela me parait un poil jeune pour un Bandol, non ?
Jacques Henri, t’en penses quoi ? on débouche ? Oui ?!
Ok, comme je suis un gars patient, mais pas trop (et qu’il me reste 5 autres bouteilles), j’ai donc décidé de sacrifier un de ces Bandol sur l’autel du sacrosaint repas dominical. Et puis, j’avais aussi envie d’effacer la dernière expérience, malheureusement pathétique, avec un Bandol blanc 2007 du Domaine Pibarnon. Allez, en avant pour un voyage sur les terres de Bandol.

bandol_begude_2004

>> La bouteille:
Robe foncée, couleur d’encre. Notes animales à l’ouverture; à l’aération, nez compact sur la liqueur de fruits noirs, la cerise noire, la garrigue, la lavande, fugaces notes d’agrumes, notes  d’épices et d’élevages, notes torréfiées particulièrement flatteuses (pour faire simple, ca ne sent pas l’élevage bâclé à deux francs six sous dans des contenants made in America). Attaque sur le fruit, bouche dense, grosse matière mais pourvue d’une certaine élégance, tanins serrés, petite acidité qui tient le vin d’un bout à l’autre. Finale plus démonstrative sur des notes de fruits noirs très mûrs, de poivre et de réglisse. Un Bandol qui reste sommes toutes très civilisé et qui ne joue clairement pas dans la catégorie « vin de chasseur ». J’aime plutôt bien ce style de Bandol assez léché, bon chic bon genre, délicat mais avec une pointe de fermeté et de puissance.
C’est déjà une belle bouteille mais on sent que le vin en a sous la pédale, à attendre donc…

>> Accord met/vin:
Ce Bandol possède clairement une structure tannique et une complexité aromatique qui sublimeront parfaitement un lapin aux herbes de garrigue et pruneaux, un magret de canard aux figues rôties ou tout simplement des  côtelettes d’agneau au barbecue (avec des herbes de Provence of course)

begude_bandol_1Crédits photos: domaine de la Bégude

Contacter le domaine:
Domaine de la Bégude – Route des garrigues
83330 La camp du castellet – France
Téléphone : +33 4 42 08 92 34
Fax : +33 4 42 08 27 02
Email : contact@domainedelabegude.fr

Publicités