Domaine la Terrasse d'Elise – Vin de Pays de l'Hérault – cuvée Le Pradel 2007

Domaine la Terrasse d’Elise – Vin de Pays de l’Hérault – cuvée Le Pradel 2007 – 18€
Site internet

Xavier Braujou vinifie depuis 1998 au domaine « La terrasse d’Elise » sur 10ha (commune de Saint Jean de Fos). ce vigneron passionné fait parler de lui depuis quelques années au travers de ses 3 cuvées: « Elise » (assemblage de Syrah et de Mourvèdre), « Le Pigeonnier » (100% carignan) et la cuvée qui nous intéresse aujourd’hui, « Le Pradel » (100% cinsault) .

>> Terroir argilo-calcaire sur les Terrasses du Larzac, rendements TRÈS maitrisés autour de 20hl/ha, élevage en barrique (de 1 ou 2 vins, pas de futs neufs) durant 1 an.
Cette cuvée constituée à 100% de Cinsault fait passer « Le Pradel » pour un ovni dans le paysage languedocien dominé par des cuvées rouges issues en majorité de Syrah, Grenache, Mourvèdre ou Carignan. Je n’avais pour ma part jamais gouté un vin rouge 100% Cinsault jusqu’à ce jour. Déroutant vous avez dit ?

terrasse_elise_le_pradel_2007

La bouteille:
Robe rubis clair un poil trouble; nez sur la cerise légèrement kirschée (+++), notes de fruits rouges, de groseille (++) et de framboise, notes de noyau, notes subtiles et fugaces de violette et de pivoine: un nez  impressionnant de délicatesse. Attaque en bouche suave, caressante, matière d’une grande délicatesse, aérienne, tanins soyeux, légère sensation de sucres résiduels, superbe trame acide sur les fruits rouges. Le vin se fait discret jusqu’en milieu de bouche, jouant sur le registre de la douceur, puis s’exprime sur une finale d’une grande intensité, soutenue par de gros amers et une pointe d’épices, et notamment des saveurs poivrées.
Ahhhh, la moche claque ! Bondieu que c’est bon ! Bluffant tout simplement pour un vin du Languedoc!
Parmi ses voisins, je cherche, mais je ne vois guère que le domaine de Montcalmès qui pourrait s’approcher de ce style.. et j’ai bien dit « s’approcher »…

Le vin évolue dans le verre pendant toute la dégustation, signe d’un vin de grande classe.
Et c’est un 100% Cinsault ce vin ? Incroyable tout bonnement… Une cuvée qui plaira, j’en suis sûr, aux amateurs de Bourgogne et qui dénote franchement dans le paysage des vins bodybuildés languedociens. Un style  de Languedoc résolument différent mais un style que j’affectionne tout particulièrement. Pour tout dire, la couleur de la robe, la finesse du nez et l’élégance de la bouche m’ont fait penser au style de vinification d’Emmanuel Reynaud, si vous voyez ce que je veux dire.
Pronostiquer à l’aveugle la provenance de ce vin me semble définitivement un jeu des plus risqués…

Sensationnel !
Gros coup de cœur – La Classe, une vraie émotion.
Merci Christophe de cette belle découverte.
RQP: exceptionnel, une grande bouteille à prix doux.
J’en achète ? Une caisse de 6 patron !
Ce vin va t’il se bonifier dans quelques années ? Je ne sais pas, franchement, mais c’est déjà tellement bon aujourd’hui qu’il serait dommage de s’en priver.

Accord met/vin: Un pigeon, réduction de jus de viande accompagné d’une piperade maison ou d’une écrasée de pommes de terre, une bécasse accompagnée de bolets et de ceps, un risotto aux champignons et saveurs automnales… en tout cas, un plat noble qui a de la tenue.
> A carafer.

Publicités