Gaspacho et vin rosé de Cassis: La ferme blanche 2008

Gaspacho et vin rosé de Cassis: La ferme blanche 2008 – autour de 10€

gaspacho

Un Gaspacho est une idée simple et facile à réaliser, peu onéreuse mais qui demande juste un peu de temps… Que ne ferait on pas pour se rafraichir les papilles en ces temps de grosse chaleur.
Pour faire un gaspacho, il vous faut donc, pour 4 personnes, 4/5 belles tomates gouteuses (de Crimée par exemple), un oignon, une gousse d’ail, un concombre, un poivron rouge, de l’huile d’olive (de la vraie hein, pas de la Puget), de la ciboulette, 200/300g de mie de pain (selon la consistance recherchée) et une pointe de parmesan. Pour réussir un Gaspacho, il suffit juste de s’y prendre à l’avance. Le matin, après votre café, attaquez directement les légumes et coupez tous les ingrédients en morceaux, ajoutez un peu de sel et de sucre, mettez au frais la matinée et le début d’après-midi… Après le gouter de 4.00, il doit normalement y avoir de l’eau de végétation, hein ? il faut de toute façon laisser les légumes au moins 6 heures au frigo (plus si vous avez le temps, préparez alors ces légumes pour le  Gaspacho la veille).
Mettez votre mie de pain dans un Blender, jetez la gousse d’ail hachée, 100 ml d’huile et une pointe (1 cac) de vinaigre (de xéres ou balsamique)
Mixez. Rajoutez les légumes en morceaux et le jus ainsi que le reste de l’huile d’olive (50 à 100 ml) et émulsionnez. Perso, j’utilise en ce moment l’huile d’olive première pression à froid de l’oliveraie Royale du Roussillon, assemblage des variétés Picholine et Lucques  qui donnent à cette huile un fruité vert intense que j’adore vraiment. Tant qu’à faire, je m’approvisionne chez Hervé Bizeul et pour ses vins et pour son huile d’olive 🙂
Laissez reposer la mixture au frais. Servez au dernier moment après avoir rectifier l’assaisonnement (sel, poivre et je rajoute quelques gouttes de Tabasco en sus), parsemez de ciboulette, de parmesan et de concombre finement émincé et mariné dans l’huile d’olive, un bout de pain de campagne grillé vient compléter le tableau… Généralement, ca le fait pas mal…

Olives_lucques_bizeulCopyright: blog d’Hervé Bizeul

Et avec ca messieurs Dames, on boit quoi donc ?
Ce soir au banc d’essai, un Cassis Rosé de la ferme Blanche, en provenance directe du caviste de Lannilis (très bon caviste d’ailleurs mais je crois l’avoir déjà dit)

cassis_ferme_blanche_2008

Robe saumonée, nez fris sur la les agrumes, la clémentine, les fruits rouges, la cerise et des notes florales de jasmin à l’aération (++++). Attaque vive, bouche relativement grasse et ample sur les petits fruits rouges, acidité marquée sur la finale bienvenue, longueur correcte.  Pas LE rosé de l’année ni de l’été mais un vin de bonne compagnie qui n’a fait ni 1, ni 2 dans nos verres et ça, c’est juste la preuve que ce rosé de Cassis tenait la route.

Alors, quel vin boire avec ce gaspacho ?
Pour être honnête, ce Cassis s’en est plutôt bien tiré mais je pense qu’une reine des bois 2008 du domaine de la Mordorée serait parfaite là dessus. Pourquoi ne pas essayer aussi un blanc de Provence ou un rosé de Corse… Affaire à suivre

Publicités