Domaine de la Mordorée – tavel – Lirac – Chateauneuf du Pape

Domaine de la Mordorée – Tavel – Lirac – Chateauneuf du Pape
Site internet

domaine_mordoree

Comme vous le savez, j’ai été sélectionné comme finaliste pour le concours de recettes de cuisine du domaine de la Mordorée. J’adore ce domaine mais je ne m’étais jamais rendu sur place, l’occasion était donc trop belle de découvrir le domaine et l’intégralité de ses vins grâce au concours de recettes de cuisine et aux portes ouvertes organisées ce samedi 24 avril 2010.

Bienvenue au carrefour de la Provence et du Languedoc !
vin_de_tavelTavel n’est qu’à une quinzaine de minutes du centre d’Avignon alors n’hésitez pas à vous y rendre, le domaine est à l’entrée du village à droite en arrivant d’Avignon, difficile de faire plus simple à trouver.
le Domaine de la Mordorée produit 3 grands crus de la Vallée du Rhône : Châteauneuf-du-Pape, Lirac et Tavel (rosé exclusivement). Les vins sont très régulièrement primés dans tous les concours nationaux et internationaux avec plus de 160 médailles depuis 1985. La presse spécialisée et les plus grands critiques du vin comme la Revue du Vin de France, Wine Spectator, Robert Parker, Bettane et Desseauve sont dithyrambique s sur la régularité et la qualité des vins du domaine de la Mordorée. Pour ma part, tout ce que j’ai gouté en provenance de ce domaine jusqu’à cette visite m’avait enthousiasmé.

Le domaine est en bio et s’attache actuellement à obtenir les certifications, fruits de longue années de viticulture responsable. L’ensemble des vendanges est strictement manuel, une partie du domaine est labouré à cheval, la nature est respectée au maximum. Ci dessous, le cheval de race comtoise prénommé « Joyeux » et son terrain de jeu favori: une parcelle de la mordorée située à 2 pas du domaine.

Le domaine est en bio et s’attache actuellement à obtenir les certifications, fruits de longue années de viticulture responsable. L’ensemble des vendanges est strictement manuel, une partie du domaine est labouré à cheval, la nature est respectée au maximum. Ci dessous, le cheval de race comtoise prénommé « Joyeux » et son terrain de jeu favori: une parcelle de la mordorée située à 2 pas du domaine.

joyeux_cheval_mordoree

terroir_mordoree_2terroir_mordoree_2

Christophe, qui s’occupe des vignes, est vraiment quelqu’un de très accessible; c’est un vrai passionné qui vit avec ses vignes et pour ses vignes; il ressent une période de sécheresse, un stress hydrique ou une maladie de la vigne comme si il était attaqué lui même. On sent d’emblée le passionné, le vigneron qui veut faire bien du débourrage à la mise en bouteille.
Plus qu’un long discours, il vous suffit de lire ceci pour comprendre la conduite des vignes selon Christophe. Une vraie rencontre avec un vigneron qui sait ce qu’il veut et ou il va… Rencontre un poil courte compte tenu du nombre de personnes présentes lors de ses portes ouvertes. christophe_delorme_mordoreeJ’essaierai de revenir au domaine pour en savoir un peu plus.
Christophe Delorme s’occupe donc de tout l’aspect viticole au domaine, son frère Fabrice s’occupe quant à lui de la commercialisation des vins.

« Être vigneron c’est avoir les deux pieds sur sa terre, dans sa terre, comme des racines, pour essayer de ressentir ce que la vigne ressent et vinifier ses fruits chaque fois différemment. »

Samedi 24 Avril, 11.00 du matin.
Arrivée au domaine sous un grand soleil. Accueil chaleureux et sympathique, un barnum trône dans la cour et sera le lieu de la grande verticale « Mordorée ». Ambiance cosy et détendue.

domaine_de_la_mordoree_tavel_1

En avant pour la grande verticale des vins du domaine de la Mordorée: on commence par les vins blancs de Lirac. Tous les prix indiqués ci-dessous sont les prix départ domaine au mois d’Avril 2010.

anne_mordoreeAnne au service; elle s’occupe du marketing du domaine le reste de l’année 🙂

+ Lirac blanc – Dame rousse 2008: 14.10€
Nez très fruité sur les fruits blancs et notamment la pêche (+++), attaque très souple,corps en demi teinte, amertume très présente en fin de bouche.

+ Lirac blanc – Dame rousse 2009: 14.10€
Beaucoup plus de puissance aromatique que le 2008, fruits blancs (poire), pêche, amande, miel, jasmin, attaque très souple, beau gras, notes d’agrumes, belle amertume en finale.
Argh ! je viens de me rendre compte que j’ai oublié d’en prendre…

+ Condrieu 2009: pas à la vente
Nez très expressif, notes iodées, sardine à l’huile (?), notes fumées, agrumes, vanille; attaque très souple, agrumes, abricot (+++), caramel (-), belle trame acide, beau volume, vin tout en subtilité qui fait honneur à son appellation.

Série de Tavel:

domaine_de_la_mordoree_tavel_reine_des_bois_2009

+ Tavel Dame rousse 2009: 10.60€
Nez très concentré, fruits blancs, fruits rouges (fraise ++), élégant, belle fraicheur, notes de fruits rouges intenses, anis/fenouil ? en finale; tout ne semble pas en place, à attendre.

+ Tavel Dame rousse 2008: 10.60€
Dans un style totalement différent du millésime 2009. Nez très friand et aguicheur sur les fruits rouges avec de belles notes de fraise (++) et de framboise (++++), notes mentholées subtiles au 2ème nez. Vin tapissant, rond, puissant mais élégant, beau gras, jolie trame acide dés le milieu de bouche avec une dominante sur la framboise, grande fraicheur, pointe d’acidité sur la finale.

+ Tavel Dame rousse 2007: épuisé
Robe plus soutenue que les 2 millésimes précédents, notes fumées, framboise (++++), bouche très complexe et grasse, tapissante, grosse matière, grande longueur – Superbe.

+ Tavel Reine des bois 2009: 13€
Nez marqué par la fraise (+++) et les fruits rouges, explosion de fruits, nez friand. Grande longueur en bouche, vin élégant et subtil – à attendre.

+ Tavel Reine des bois 2008: 13€
Dans le style de la dame rousse 2008 mais en plus concentré, notes de framboise plus intenses, à attendre. Très Bien+

——————————————————————————-

Série de vins rouges:

+ Lirac rouge dame rousse 2008: 9.50€
Nez sur le cassis et les fruits noirs, épices et violette, bouche ample, belle matière, trame acide (+++), légère astringence en finale. Vin en retrait actuellement, à attendre. Correct

+ Lirac rouge reine des bois 2008: 14.50€
Beaucoup plus concentré que la cuvée dame rousse, nez sur les fruits noirs (pruneau +++), touche de vanille, de café. attaque tout en douceur, tanins soyeux, grosse bouche, notes de fruits noirs (mure, cerise, pruneau). A attendre mais déjà très beau. Très bien

+ Lirac rouge reine des bois 2006
Nez plus évolué, complexe, mêlant des notes de cuir et de garrigue, de fruits noirs, de cerise, de pruneau, touches subtiles de framboise. Tanins soyeux, matière légère et aérienne, finale sur la réglisse, légère astringence en fin de bouche. A attendre.

+ Lirac cuvée 2009, cuvée sans nom pour l’instant: en cours d’élevage
cette cuvée est me semble t’il une sélection parcellaire composée de 70% Grenache et 30% Syrah. Nez beaucoup plus opulent et concentré que les précédentes cuvées reine des bois. Notes de cerise, de mûre (+++), de réglisse, notes d’orange et de champignons (?). Attaque souple, bouche ronde, vin très friand et sur le fruit (pruneau, cerise); matière très dense sans tomber à aucun moment dans la caricature, c’est beau et encore en élevage, ca promet, à commander dés sa mise en bouteille… Très bien

——————————————————————————-

+ Châteauneuf du pape reine des bois 2008: 38€
Nez minéral, crayeux, notes de fruits noirs et de garrigue, bouche en demi teinte, longueur moyenne. A revoir, fermé, aurait mérité un carafage.
Robert Parker’s Wine Advocate : 90-93/100

Commentaires de dégustation par Christophe Delorme :
« Sur le châteauneuf-du-pape 2008, on apprécie le croquant du grenache qui est dû à la sucrosité du cépage. Le vin est légèrement boisé mais surtout très épicé, avec un caractère plus séveux. On perçoit également les typicités du terroir qui donne une qualité de tanins toujours de haut niveau. »

Robert Parker’s Wine Advocate :
« One of the finest Chateauneuf du Papes I tasted in the challenging 2008 vintage is Mordoree’s 2008 Chateauneuf du Pape La Reine des Bois. It boasts a deep dark ruby/purple hue as well as aromas of camphor, blueberries, blackberries, licorice, and spice box. Dense and medium to full-bodied, it is one of the most concentrated efforts of the vintage. »

——————————————————————————-

+ Châteauneuf du pape reine des bois 2007: 45€
chateauneuf_du_pape_2007_domaine_de_la_mordoreeGrenache 80 %, Mourvèdre 10 %, Syrah 5 %, Counoise 3 %, Vaccarèse 2 % sur 5 ha – 30 hl/ha.
Nez plus animal, notes de cuir, de garrigue, de figue, de pruneau, de fruits noirs, d’orange, d’abricot, c’est beau… Énorme bouche, matière dense et concentrée mais une douce sensation de finesse prédomine l’ensemble, tanins ultra fins et élégants, grande longueur, la classe ! A encaver en priorité, à attendre et à déguster dans de longues années (garde à+ de 20 ans) – Tout bonnement Superbe

Les notes:
La Revue du Vin de France, Spécial 2007 : 15,5- 17,5/20
Stephen Tanzer’s International Wine Cellar : 93-96/100
Robert Parker’s Wine Advocate : 96-97/100

+ La Revue du Vin de France, Spécial 2007 :
« Vin imposant, massif et compact qui devrait ravir les amoureux de châteauneuf-du-pape musclés. »

+ Robert Parker’s Wine Advocate :
« The purple-colored 2007 Chateauneuf du Pape Reine des Bois is loaded. Although still primary and backward, it reveals an extraordinary depth of juicy blackberry and cassis fruit interwoven with notes of roasted herbs, meat juices, camphor, and a touch of licorice. The wine boasts great depth, a superb texture, and a full-bodied richness nicely framed by high yet velvety tannins and fresh acidity. The vintage’s remarkable aromatic complexity and freshness are apparent in this big, substantial, authoritative wine. It will need 3-4 years of cellaring, and should keep for 20-25 years. »

+ Stephen Tanzer’s International Wine Cellar :
« Inky ruby. The nose offers a highly complex, wild array of dark berry and floral scents, along with anise, herbs and smoky minerals. Utterly stains the palate with deep black and blue fruit flavors complemented by strong notes of lavender pastille and tobacco. Tannins come up with air but the fruit seems to suck them up. Finishes with a strong wallop of luscious blueberry and mocha and outstanding persistence. This looks to be one of the best wines of this superb vintage. »

Pour l’occasion, les frères Delorme, en sus de toute la gamme, proposait à la dégustation la cuvée Plume du peintre 2003 et 2005; compte tenu du prix de cette cuvée et de la rareté des bouteilles (1500 bouteilles par an), vous constaterez par vous mêmes qu’ils ne se moquent pas du monde… et je souligne qu’ils n’ont pas ouvert une seule bouteille mais que la plume du peintre à été dispo toute la journée et pour tout le monde… CQFD

——————————————————————————-

+ Châteauneuf du pape La plume du peintre 2005 – terroir de la Crau: 125€
plume_du_peintre_mordoree_2005Le premier mot qui me vient à l’esprit est « subtil » suivi immédiatement « d’élégant ». Un nez envoutant sur la mûre, la myrtille, la cerise griotte, le cassis, la violette, les épices et le cacao, finale sur la réglisse… Wouahhhh ! La bouche est à l’identique. C’est puissant, soyeux, énorme matière en bouche mais d’une finesse extrême; la longueur est juste démoniaque, la grande classe internationale, un vrai vin passion et sans conteste la bouteille de la journée !
A encaver – HORS CLASSE

+ Châteauneuf du pape La plume du peintre 2003 – terroir de la Crau: 145€
Millésime d’exception, chaleur exceptionnelle et rendements ubuesques de 15 hl/ha, arrosage des ceps de vigne de mi-juin à mi-aout pour éviter que les pieds ne déperrissent..; 15°4 de degré d’alcool..
plume_du_peintre_mordoree_2003Le nez est plus dense que le 2005, on sent l’effet millésime. Notes de myrtille, de café, de pruneau, de figue, de vanille (-), de fraise et de framboise et un petit coté boite à cigares que je n’ai pas perçu sur le 2005. L’ensemble est harmonieux mais un poil plus confituré que la précédente bouteille. En bouche, c’est réellement imposant ! c’est gras, riche, tapissant mais compensé par une grande fraicheur, les tanins sont fondus et soyeux, simplement SUBLIME; autant la plume du peintre 2005 est tout dans la finesse, autant ici, on combine puissance et finesse. Un autre style, plus dense mais bon dieu que c’est bon… La finale est à l’égale du 2005, interminable… HORS CLASSE même si j’ai une toute petite préférence pour le 2005.

Les notes sur la plume du peintre 2003:
Robert Parker : 99/100
Revue du Vin de France : *****(note maximale)
Bettane&Desseauve (TAST) : 17,5/20

Analyse de Robert Parker :
«Christophe Delorme believes the 125-case cuvee of 2003 Chateauneuf-du-Pape La Plume du Peintre will live for 50 to 100 years. It is a blend of equal parts Mourvedre, Syrah and Grenache. When I looked at the technical analysis, I found this wine to be literally off the charts, and I have certainly never seen a wine from either the southern or northern Rhone with such incredible numbers in terms of dry extract and polyphenol levels. It is no shy wine at 16% alcohol, but it seems incredibly well-balanced although strikingly backward. It is like the concentrated essence of blackberries, scorched earth, and an almost liquefied steel and spice component. Huge and amazingly pure, with profound concentration, magnificent body, and a finish that just seems tobe endless, this is the stuff of legends, but there is virtually none of it in the marketplace. Give it about 4-5 years of bottle age and drink it over the following 30+ years.»

——————————————————————————-

Voila ce que l’on appelle une petite verticale.
Le soir nous avons eu le droit à un petit apéro dinatoire, copieux et toujours accompagné des vins du domaine. 2 nouvelles bouteilles ont fait leur apparition: le Côtes du Rhône 2009 (très fruité sur la cassis et la violette, friand et gourmand) et la cuvée renaissance rouge 2009, un vin de pays du Gard (fruits noirs, mûre,cassis, fleurs bleues, belle matière). Ces deux bouteilles sont proposées au prix imbattable de 6.70€ et 5.20€,  inutile donc de s’en priver 🙂

vins_domaine_mordoree

bref, vous l’aurez compris, aucune hésitation, l’ensemble de la gamme est très homogène et de grande qualité; ce serait un crime de lèse majesté que de passer à Tavel sans rendre visite aux frères Delorme.
Un dernier mot : un grand Merci à toute l’équipe pour son accueil de premier ordre.

Contact Domaine de la Mordorée:
Chemin des Oliviers
F-30126 TAVEL
Heures d’ouverture :du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h30
– ouvert samedi, dimanche et jours fériés de 10h à 12h et de 15h à 18h.
Téléphone : +33 4 66 50 00 75
Fax :+33 4 66 50 47 39
Email: info@domaine-mordoree.com
http://www.domaine-mordoree.com

Publicités