AOC Cahors Clos d'un jour – Un jour sur terre 2006

AOC Cahors – Domaine Clos d’un jour – Un jour sur terre 2006 – 12€

cahors_1_jour_sur_terre_2006Allez, rendons tout d’abord grâce à Christophe qui m’a fait découvrir ce très beau Cahors; autant il m’a ramené quelques fois des bouteilles que je n’apprécie que moyennement (on a pas forcément les mêmes gouts), autant là… RESPECT… ce vin est une véritable découverte à un prix très doux.
Le Cahors est décrié depuis des décennies et pour cause…  Le cépage et le terroir ont été longtemps galvaudé et sacrifié sur l’autel de rendements ubuesques; plusieurs décennies de viticulture intensive (si on peut encore appeler ca de la viticulture) ont  mises à mal l’image de ce vin. Les avis mitigés sur  les vins de cette région ne manquent donc pas et pourtant, savez vous que le Cahors était autrefois utilisé pour améliorer la qualité de certains vins de Bordeaux ? On ajoutait en effet un peu de vin de Cahors aux Bordeaux afin de profiter de la fameuse robe très foncée de ce « vin noir »: le Malbec apportait alors force et couleur aux Bordeaux un peu maigrichons…

Fi du passé, Cahors is back, le glas de la cuvée « Carte Noire » a désormais sonné, la relève est là !

domaine_clos_1_jour

Crédits photos: Eric B. - Boiremanger


Historique du domaine:
« Le Clos d’un Jour a été créé en 2000 par Véronique et Stéphane Azémar. Après avoir quitté la banlieue parisienne en 1998 et ayant fait des études d’architecture pour Stéphane et d’histoire de l’art pour Véronique, nous décidons de nous installer dans le vin. Après un BTS viticulture et un bac pro viti-oeno, nous avons travaillé dans diverses régions viticoles : Bourgogne, Bergerac.
Nous avons eu alors l’opportunité dans le Lot et l’appellation Cahors de reprendre « Le Domaine du Port » que nous avons rebaptisé « Le Clos d’un Jour ».Les bâtiments étaient en mauvais état et la vigne bien que trentenaire nécessitait une restructuration. Nous nous sommes alors attaquer à la restauration du chai de vinification et à la mise en place de nouveaux itinéraires techniques pour la vigne.
Aujourd’hui les travaux sont terminés, nous avons trois filles de 10, 7 et 3 ans et nous sommes heureux d’être installé sur ce domaine. Nous travaillons dans un souci constant de qualité pour la préservation du terroir qui confère au vin toutes ses particularités. Nous recherchons un équilibre entre le sol, la plante, le climat et l’environnement pour donner un vin reflet de tous ces éléments. De la même manière nous apportons un soin particulier à l’élevage des vins pour que celui-ci corresponde le mieux possible à chaque parcelle : élevage en cuve, en jarres de terre cuite ou en fûts de chêne.
Demain, nous avons les mêmes motivations avec de nombreux projets.Des essais sont en cours dans les vignes et au chai avec l’objectif de toujours améliorer la qualité
. »

La cuvée 1 jour sur terre:
amphore_vin Toutes les vignes sont travaillées à la main, aucun produits chimiques et toute la production du domaine est de très haute volée, nous reviendrons dans un autre billet sur la cuvée « Clos d’un jour » qui est, elle aussi, simplement succulente (même si elle est un peu moins sur le fruit).  Aujourd’hui, c’est la cuvée « Un jour sur terre » qui nous intéresse:  élevée 18 mois en jarres de terre cuite après 4 longues semaines de cuvaison avant pressurage avec une maceration à chaud (27°C); la porosité de l’amphore en terre cuite permet une oxydo-réduction plus forte que le bois. Cet élevage permet donc de fixer tanins et anthocianes et contribue à la rondeur et à l’équilibre de ce vin (comme une barrique mais sans les tannins de la barrique)
Le slogan de la cuvée: « issu de la terre, vieilli en terre »
Ce Cahors bénéficie d’un packaging soigné et épuré, d’une étiquette tirée d’une peinture de l’artiste Pyropat: simple, efficace, beau.

un_jour_sur_terre_2006_cahors
Le millésime 2006:
Robe soutenue violine intense; nez complexe avec une foule de notes plus ou moins fugaces qui se bousculent au portillon: fruits noirs, herbes, garrigue, fleurs bleues, figue, café, terre. L’attaque en bouche est soyeuse et toute en rondeur sur des notes de cerise noire. Belles notes de fleurs bleues à nouveau et notamment violette (je n’avais pas noté ces notes sur les précédentes bouteilles), grande fraicheur, bouche imposante mais élégante, belle finesse de tannins, notes de fraise  (??), d’épices et de réglisse sur la finale, belle longueur. Voila à quoi devrait ressembler un vin de Cahors. Toutes les personnes à qui je fais gouter les vins de ce domaine aiment et en redemandent… L’essayer, c’est l’adopter !

Rapport/qualité/prix: très bon

Accord met/vin du soir : aiguillettes de canard, écrasée de patates douces à la crème fraiche d »Issigny… superbe accord !

Véronique et Stépahen Azémar
Le Clos d’un Jour
46700 Duravel
Tel/Fax : 05.65.36.56.01
Email : s.azemar@wanadoo.fr

Vous pouvez aussi lire le très bon (et long) commentaire de mon ami Eric qui leur a rendu visite recemment (sur les conseils de Christophe) et hop… la boucle est bouclée 🙂

amphores_clos_1_jourLes fameuses amphores du Clos d’un Jour – Crédits photos: Eric B. – Boiremanger

Notes de dégustation des guides:

« Ce domaine est en passe de devenir la nouvelle coqueluche de Cahors. Véronique et Stéphane Azemar produisent des vins superbes à dominante Malbec. Leurs sept hectares de vignes sont bichonnés, les vendanges entièrement manuelles et les élevages varient selon les cuvées (cuve, fûts de chêne, jarres en terre cuite). Ne passez pas à côté de ce nouveau domaine qui pratique encore des tarifs alléchants. »
– Les Meilleurs Vins de France – RVF

« En très peu de temps cette toute petite propriété arrive aux sommets de son appellation en suivant les exemples de haute viticulture des meilleurs vignerons du Sud-Ouest: Véronique et Stéphane Azemar vont même plus vite que leurs pairs en proposant sous l’intrigant nom de Un Jour sur Terre une étonnante cuvée de rouge élevée en effet comme on le faisait au temps des Romains dans des jattes en terre cuite! L’objectif est d’obtenir un échange d’oxygène utile au vin sans l’apport aromatique inévitable du bois. Le 2005 nous a beaucoup plu en dégustation à l’aveugle! C’est avec une passion pour la qualité de ce genre que l’appellation Cahors reprend du poil de la bête! »
– Le Grand Guide des Vins de France

Publicités