So Chic Wines: la haute couture du vin made in Rhone Sud

So Chic Wines: la haute couture du vin made in Rhône Sud

site internet
Regard de braise, coupe de cheveux et brushing dans le vent (parce qu’elle le vaut bien), maquillage aux petits oignons, photos studio ultra léchées, on dirait presque une publicité pour une marque shampoing ou de coloration pour cheveux..
Ah mais attendez, passé le moment de fixation sur la jeune fille aux atours avantageux, vous découvrez qu’il y a des bouteilles de vin à côté de la fifille blonde: 3 flacons 100% déco smart chic design trônent fièrement sur la page d’accueil du site Internet de la marque.
Alors là, on aime, ou on aime pas mais le site  a vraiment de la « gueule ». Code couleur noir, visuels spécifiques pour chaque vin et chaque produit, animations flash à tout va, ca envoie la purée et ca sent les gros moyens cette affaire là !

so_chic-wines-5

logo_vinsobresAujourd’hui en communication « vin », on trouve vraiment de tout et surtout les opposés. Entre le vigneron agriculteur qui travaille dans son coin et vend sa production via les réseaux classiques (particuliers, cavistes, CHR), qui ne possède qu’un embryon de site internet et qui ne fait pas de com’ ET le site internet de So Chic Wines, 2 mondes, 2 univers cohabitent. Allez faire un tour sur le site du comité des vignerons de Vinsobres par exemple et vous comprendrez le gouffre qui existe; Vinsobres, c’est un terroir (trop) méconnu du grand public, une AOC, un logo qui signe un vin authentique fait par de fiers vignerons du Rhône Sud. Avec So CHic Wines, on est quand même diamétralement à l’opposé: on vend un produit complètement decorélé de son lieu de production et on met en avant le luxe, le calme, la volupté… c’est clair qu’il faut jouer sur le côté chic pour vendre du Vinsobres à des non-amateur de vins pour un prix supérieur à 20€… Il faut bien en convenir, ce n’est pas super excitant ni séduisant comme appellation. Même combat pour Gigondas.

Que penser du flaconnage ?
Je dois avouer que je ne suis pas bien fan de ce format de bouteilles qui se rapproche très clairement d’un flacon de parfum ou d’une bouteille de sirop de grenadine (au choix); sinon c’est sobre, et  Very chic (c’est marqué dessus), un code couleur identifie chaque cru donc il est particulièrement aisé de s’y retrouver pour le profane:
Châteauneuf du Pape, Gigondas et Vinsobres = 3 crus = 3 couleurs.
Packaging avant-gardiste très orienté grand créateur.

so_chic_wines_1so_chic-wines-2so_chic_wines_3

La cible visée ?
Pas moi à priori car si je veux un Châteauneuf du Pape, je vais aller de prime abord m’approvisionner au domaine de la Barroche, au domaine de la Janasse, chez Rayas, au domaine Beaucastel et que sais-je encore. Si je veux un Gigondas, je vais aller voir Yves Gras ou le domaine des Monardières… Alors, quelle est cette cible ?
Au vu des visuels mettant en avant ces très jolies jeunes filles, je pencherai pour la cible: cadeau qui en jette, amateur de vin non éclairé (ce n’est pas péjoratif),  boites de nuit, clientèle féminine urbaine, clientèle branchouille et bobo. Probablement aussi une clientèle internationale, la marque étant déclinée en langue anglaise et l’axe de communication s’articulant autour du « Very Chic » et  de la marque « So Chic Wines »….
On a déjà vu plus franchouillard.

Les Visuels ?
so_chic_wine_haute_coutureAmbiance ultra mode, haute couture, People, Glamour, codes couleur du monde du Luxe, Typo très stylée ambiance « old english », ca respire la qualité et  l’ensemble renvoie vraiment une image Jetset bourrée de sous-entendus:  « si tu bois mon vin, tu es un(e) privilégié(e) et tu accèdes à un nectar à ne pas mettre entre toutes les mains; boire ce vin est réservé à une élite, au même titre que la haute couture etc.« . Nous sommes à des années lumières de la cantine de l’usine Renault de Boulogne Billancourt et ce vin se veut résolument un produit très haut de gamme…
Les partenaires de ce négociant haut de gamme ? (enfin je pense qu’ils sont négociants, je n’ai pas vu d’infos sur leurs vignobles): Et bien des partenaires eux aussi haut de gamme tels que les magazines Gala et Jetset, le site internet Firstluxe.com, le chic parisien, Luxuo etc. Le positionnement est donc très cohérent.

Le prix ?
40€ le Châteauneuf , 25€ le Gigondas et 20€ le Vinsobres… C’est clair que ce n’est pas donné mais cela semble en adéquation avec la cible clients; j’espère tout de même que le contenu est à la hauteur du contenant car sinon cela fait cher le cristal de Swarovski… En voila d’ailleurs une drôle d’idée… Pourquoi coller un cristal de Swarovski sur chaque bouteille ? La cible ne serait elle que féminine ? Est-ce censé apporter une touche de luxe supplémentaire ? Parce que moi, je ne vois pas bien… les bouteilles, je les jette après consommation car sinon, à raison de 4/500 bouteilles par an, je n’aurais plus de place dans ma cave… Ou alors c’est une astuce pour que les bouteilles brillent sous les spots des boites de nuit ? A moins qu’il ne faille collectionner les cristaux de Swarovski pour en faire des colliers… je dois avouer que je reste plutôt dubitatif sur ce concept.

La cerise sur le Gâteau ?
Vous avez la possibilité d’acheter ces trois crus du Rhône Sud en Tubes… Bienvenue dans le monde du WIT (Wine In Tube), conditionnement idéal pour une consommation festive en soirée, clientèle urbaine 25/40 ans, CSP+. Je ne suis pas bien fan de ces tubes mais si cela permet aux gens de découvrir le vin et notamment ces crus du Rhône, c’est toujours mieux qu’un whisky Label Rouge ou un pauvre Jonnhy Walker noyé dans du coca-cola.

so_chic_wines_wit

Bien.
C’est clairement très étudié et cohérent; j’espère pour eux que cela va fonctionner… ne serait ce que pour promouvoir le vin comme boisson de fête en lieu et place des alcools américains et autres vodkas ukrainiennes.

Ou trouver ces vins ?
Dans des épiceries fines et spécialisées sur le net

Tschüß

Publicités