Hecht et Bannier – Coteaux du Languedoc 2002 – origine Jonquières

hecht_&_bannier_1Hecht et Bannier – Coteaux du Languedoc 2002 – origine Jonquières – chateauonline – 23€ >>  site internet
Bettane et dessauve: 16/20 – RVF 8.5/10
Élevage:
25 % cuve, 25 % en foudre, 20 % en barrique de 225 litres de deux vins, 30 % en demi-muids de deux et trois vins.
Origine:
les baies de raisin sont en provenance de parcelles situées sur  les terrasses du Larzac: Montagnac, Montpeyroux, Jonquières, Caux, Aniane et Saint Chinian.
Cépages:
Dominante Syrah et assemblage Grenache, Carignan, Cinsault et Mourvèdre.

Mise en bouteille en avril 2004, cette cuvée n’existe plus telle quelle sur les nouveaux millésimes. Hecht & Bannier (Grégory et François de leur prénom) ont fondé leur maison de négoce et d’élevage dédiée aux vins du sud de la France en 2001 (Minervois, Bandol, Roussillon, Faugères etc.).
Packaging bouteille/étiquette très sympa, c’est propre, sans fioritures, graphique, design, c’est juste beau.

hecht_&_bannier_3La Bouteille: Bouchon très peu imbibé, quasi neuf… Robe rubis dense, brillante et limpide; très légères marques d’évolution mais à vue d’œil, impossible dire que l’on a affaire à un Coteaux du Languedoc de 7 ans d’âge…  Nez très complexe: 1er nez sur la cerise kirschée, l’orange sanguine, des notes acidulées et des épices, une finale sur le zan (++). Après aération, on retrouve des notes de fruits noirs (myrtille et cassis), des notes acidulées de framboises et une finale vanille/poivre. Un nez très élégant qui évolue après gros carafage (+ 6 heures)  sur un coté cuir (++) et viandeux (+++). Attaque tout en finesse, élégante, suave, tannins très fins et fondus. Trame du vin dominée par le cassis, les fruits rouges et un coté animal/viril qui structure le vin. Sensation d’alcool qui disparait au carafage, grosse finale sur les épices (poivre ++) et la réglisse. C’est TRES bon… Un réel plaisir sur une simple pièce de bœuf et une bouteille qui se vide toute seule…. Le lendemain, le « 1/3 de bouteille restant » est encore meilleur avec une suavité accrue: un  Languedoc entre finesse et animalité, tout simplement un grand moment, merci messieurs Hecht & Bannier pour cette belle bouteille qu’il aura fallu attendre… 7 ans.  Un simple conseil: 1/2 journée à 1 journée de carafage pour apprécier à sa juste valeur ce Coteaux du Languedoc me semble approprié. Très bien

hecht_&_bannier_2

Publicités